Les débordements sur la rue Wellington Sud poussent les patrouilleurs du SPS à y circuler à pied.
Les débordements sur la rue Wellington Sud poussent les patrouilleurs du SPS à y circuler à pied.

Des patrouilles à pied sur Wellington

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Pour éviter le grabuge, des policiers du Service de police de Sherbrooke sillonnent désormais la rue Wellington Nord, aussi appelée Wellington-sur-Mer depuis la création d’oasis urbaines.

« Nous avons eu des plaintes auprès du SPS pour différents troubles de bagarres, de consommation, de santé mentale, d’exhibitionnisme, que les gens, une fois les 23 h passées, en profitent pour se donner en spectacle », explique la présidente du comité de la sécurité publique, Danielle Berthold. 

« Des policiers patrouilleront à pied dans le secteur. La troisième oasis s’en vient. Le SPS espère qu’il sera bien éclairé parce que nous ne voudrions pas ouvrir la porte à des actes répréhensibles, comme la vente et la consommation de drogue ou la prostitution. Il faudra porter une attention particulière de ce côté. Même les restaurateurs se sont plaints de Wellington-sur-Mer cet été. »