« Ce sont des employés consciencieux qui se disent : ça ne se peut pas que je marche et que ça soit facturé », estime le porte-parole régional de l’APTS, Emmanuel Breton (à gauche). « Je suis conscient des problématiques de stationnement, mais de dire qu’il y a des pertes de 2,5 M$, je crois que c’est exagéré », réplique Jean Ferland, directeur des services techniques au CIUSSS de l’Estrie–CHUS (à droite).
« Ce sont des employés consciencieux qui se disent : ça ne se peut pas que je marche et que ça soit facturé », estime le porte-parole régional de l’APTS, Emmanuel Breton (à gauche). « Je suis conscient des problématiques de stationnement, mais de dire qu’il y a des pertes de 2,5 M$, je crois que c’est exagéré », réplique Jean Ferland, directeur des services techniques au CIUSSS de l’Estrie–CHUS (à droite).

Des employés du CIUSSS payés à marcher

Camille Dauphinais-Pelletier
Camille Dauphinais-Pelletier
La Tribune
Des employés du CIUSSS de l’Estrie–CHUS qui dispensent des soins à domicile passent des heures à marcher de leur voiture à leur bureau chaque semaine, ce qui entraîne des coûts importants pour le système de santé.