La boutique de souliers et accessoires Piosa, du centre-ville de Sherbrooke, on offre maintenant de se déplacer pour faire essayer la chaussure à la clientèle à domicile, explique Catherine Sheehy, propriétaire.

Des commerçants optent pour la livraison à domicile

Devant la baisse de la clientèle en raison de l’épidémie de coronavirus, plusieurs commerçants de la région ont décidé de prendre le taureau par les cornes. L’heure est à la livraison à domicile!

C’est le cas de la boutique de souliers et accessoires Piosa du centre-ville de Sherbrooke. On se déplace maintenant pour faire essayer la chaussure à la clientèle, explique Catherine Sheehy, propriétaire.

À LIRE AUSSI: Explosion des achats d’épicerie en ligne

« Nous faisons de la vente en ligne depuis six ans. Nous avons instauré la livraison gratuite avec tout ce qui se passe avec le coronavirus. Nous avons décidé d’aller plus loin en nous déplaçant chez le client. Nous appelons ça la Piosa mobile! » explique la femme d’affaires.

« Tout se fait sans le moins de contact possible. La personne essaie le soulier. S’il ne fait pas, nous repartons avec. On n’entre pas dans la résidence des gens. Nous avons toujours été une boutique reconnue pour notre service personnalisé et ça se reflète dans cette manière de faire. »

Habituellement, les mois de mars et d’avril sont réputés être parmi les meilleurs de l’année dans la vente de chaussure, ajoute Catherine Sheehy. Il était donc impératif de relancer les affaires alors qu’on invite les gens à demeurer à la maison.

Un commerce voisin, O Chevreuil, Taverne Américaine, se tourne vers le service Uber Eats pour rejoindre la clientèle. « À la suite de la demande du gouvernement du Québec, nous allons exploiter notre restaurant à 50 % de sa capacité », annonce-t-on.

« Nous augmenterons notre offre de livraison sur Uber Eats tout en continuant d’offrir la même qualité de service. Nous prenons la situation au sérieux et que nous avons un plan d’action clair afin d’assurer le bien-être de tous! »

Un repas de cabane à sucre à la maison

La direction du Chalet des érables, une cabane à sucre du chemin Smith à Cookshire-Eaton, se tourne aussi vers la livraison à distance. « En temps difficile, nous sommes créatifs! On se doit de ne pas baisser les bras, s’ajuster et trouver des solutions. Voici une formule pour les gens qui veulent déguster un repas traditionnel de cabane à sucre dans le confort de leur foyer! » déclare-t-on.

« Nous préparons des boîtes d’aliments cuisinés, prêts à être réchauffés et dégustés, tout simplement. Les gens peuvent venir les chercher directement à l’érablière ou il y a possibilité de livrer à domicile moyennant un supplément. »

Les gens de Festin royal offrent aussi le service. « En tout moment, notre équipe a des méthodes de travail rigoureuses en matière d’hygiène et salubrité. Nous prenons très au sérieux la situation actuelle quant au COVID-19 et des mesures supplémentaires sont aussi mises en place telles que le port de gants en tout moment et la désinfection des surfaces de travail de façons très régulières » assure-t-on. 

« Aucun employé présent en cuisine n’arrive d’un voyage à l’étranger. »

Pour leur part, Alain Labrie et Joëlle Beaupré, propriétaires de La Table du chef, signalent avoir fermé leur salle à manger, mais proposent des plats pour emporter ou pour livrer. « Compte tenu des circonstances exceptionnelles et aux règles établies par le gouvernement, nous avons convenu qu’il était préférable de fermer temporairement la salle à manger de notre restaurant, affirme-t-on.

Pendant ce temps sur la rue du Conseil, le chef propriétaire, Samuel Doyon, de la Cuisine d’Hélène lève la main pour faire valoir son service de livraison pour toutes personnes ne pouvant se déplacer, peu importe sa condition. La livraison est gratuite. La Cuisine d’Hélène existe depuis 21 ans et a été achetée par le jeune homme de 23 ans il y a plusieurs mois.