La directrice de Côté scène, Lilie Bergeron, accompagnée de Mathilde, et le parrain d’honneur Luc Fortin accompagné de Simone, ont dévoilé les spectacles qui seront présentés au festival Petits bonheurs.

Des artistes internationaux au festival Petits bonheurs

Les enfants de Sherbrooke auront l’occasion de voir des marionnettes de Belgique au festival Petits bonheurs. La Cie Jeux de Vilains viendra présenter son spectacle Le grand méchant renard, une pièce s’adressant aux trois ans et plus.

Cette pièce de théâtre mettant en vedette des marionnettes sera présentée le 5 mai. Cela viendra clôturer la série de spectacles, qui sont présentés au centre-ville de Sherbrooke.

Outre Le grand méchant renard, Mots de jeux, une pièce de Vox théâtre en Ontario, sera présentée aux enfants. Ça!, du Théâtre de Quartier et MAPA du Théâtre des Petites Âmes, deux productions québécoises, seront également proposés aux jeunes enfants.

Par ailleurs, des ateliers seront mis en place pour les enfants de quatre ans et plus. Les activités Souffle le vent avec Édith Beauséjour, Initiation au théâtre d’ombres avec Marie-Claude Labrecque, Jeux de mouvements parent-enfant et Jongler, bouger, rire, imaginer seront disponibles pour les jeunes.

Les friands de films pourront aller à la Maison du cinéma pour y écouter un film en pyjama. Les jeunes de trois à cinq ans y sont invités. D’autres activités organisées par des partenaires seront aussi présentées.

La directrice générale de Côté scène, Lilie Bergeron, est satisfaite de la programmation qui a été présentée vendredi après-midi. « C’est un festival qui offre de tout pour les enfants de 6 ans et moins. Il y a des ateliers de musique, de théâtre, de cinéma, etc. Les représentations au festival Petits bonheurs font souvent salle comble. On est un festival qui s’associe au printemps », a-t-elle commenté.

Mathieu Petit, papa de deux petites filles, juge nécessaire de contribuer à l’apprentissage culturel des enfants. « Il faut contribuer à l’éveil de la culture en tant que parent. Je suis impressionné par la qualité des spectacles. On sent qu’il y a un impact cognitif. On est chanceux d’avoir ça en Estrie, je considère que c’est une grande richesse », affirme-t-il.

Pour une neuvième année consécutive, les enfants de Sherbrooke auront l’occasion de vivre leur propre festival, du 28 avril au 6 mai. Les gens voulant plus d’informations peuvent visiter le http://cotescene.ca/petits-bonheurs.html.