Au grand bonheur de sa famille, mais surtout de ses parents, Brigitte Jacques aura une place dans une famille d’accueil jusqu’au mois de septembre.

Déjà une place adaptée pour Brigitte Jacques

Quelques heures après la publication dans La Tribune d’un reportage où un couple de septuagénaires de Deauville affirmait être à bout de ressources pour s’occuper de leur fille lourdement handicapée, voilà qu’une place en famille d’accueil lui a été trouvée par le CIUSSS de l’Estrie.

Lucien et Solange Jacques, qui s’occupent de leur fille Brigitte depuis 46 ans, ont reçu un appel vendredi matin qui confirmait qu’une famille d’accueil allait la prendre en charge jusqu’au mois de septembre.

« On pourrait aller visiter en début de semaine, explique Mélanie Jacques, une des filles du couple. On a quelques détails à régler comme le lit adapté. Mais au moins, d’avoir une place jusqu’en septembre nous laisse le temps de trouver une solution permanente. »

Rappelons que Solange Jacques a subi trois opérations pour le cancer dans la dernière année et demie et vient tout juste de terminer un 25e traitement de radiothérapie. Son mari Lucien sera très prochainement opéré aux deux genoux. Le couple n’a tout simplement plus l’énergie de s’occuper de Brigitte. Cette dernière a manqué d’oxygène à la naissance ce qui a causé une paralysie cérébrale. Elle fait aussi des crises d’épilepsie. Elle porte des couches et est incapable de manger ou boire seule.

« Mes parents sont emballés et très satisfaits, résume Mélanie Jacques. Ils n’étaient pas trop d’accord pour l’envoyé en CHSLD parce que ma sœur nécessite vraiment des soins constants et qu’elle ne peut pas être laissée à elle-même. Il faut toujours quelqu’un pour s’occuper d’elle. Mes parents préféraient une famille alors c’est parfait. »