Patrick et Benoit Lefebvre sont fiers d'organiser l'événement pour une deuxième année.

De nouveau unis pour la Fondation Justin-Lefebvre

L’an dernier, la Fondation Justin-Lefebvre organisait son premier match de hockey bénéfice. L’impact laissé dans la communauté a été si grand que la Fondation n’avait pas d’autre choix que de refaire l’activité, toujours en l’honneur de leur petit héros Justin.

En plus d’amasser un montant encore plus grand que l’an dernier, soit d’environ 10 500 $, plusieurs nouveaux souvenirs se sont forgés à l’Aréna P.E. Lefebvre de Richmond samedi soir, où plus de 600 personnes se sont jointes à la fête.

Pour la première édition en 2018, le match opposait d’anciens professionnels à l’équipe Old Timers de Richmond. Cette fois, ce sont les entraîneurs de l’Association du hockey mineur qui se sont mesurés aux anciens professionnels.

« Ça rassemble une bande de joyeux lurons de la place. Le but est de se faire du plaisir », indique l’un des organisateurs Patrick Lefebvre.

Au départ, la Fondation n’avait pas prévu faire de ce match un événement récurrent. Mais à l’automne, plusieurs familles approchaient M. Lefebvre pour lui demander si l’événement allait se répéter.

« On s’en faisait beaucoup parler. L’an dernier, ç’a été un bel événement pour la région de Richmond et pour Windsor aussi. Il n’y a pas des événements de cette envergure-là tous les jours, donc la population se mobilise pour venir encourager, et pour une bonne cause. On vient d’ici, l’aréna porte le nom de notre grand-père. On est quand même connus. On a le support de toute la ville de Richmond. Et, les joueurs se déplacent ici ce soir, et ne chargent absolument rien. C’est très apprécié », ajoute Benoit Lefebvre, le papa de Justin.

Rappelons que le jeune garçon s’est noyé à l’été 2017 et avait fait le don de ses organes, permettant à quatre autres enfants de vivre. Depuis, la famille amasse des fonds pour la Fondation qui porte son nom afin d’offrir un accès aux activités sportives pour les enfants de familles moins fortunées et pour faire la promotion du don d’organes.

Pour l’an prochain, Patrick Lefebvre pense déjà à d’autres activités, dont un match de hockey féminin.

« Des matchs comme ça, on ne peut pas en faire chaque année, sinon ça s’essouffle. On veut peut-être faire une équipe de filles l’année prochaine. Le hockey féminin est de plus en plus accessible », partage aussi l’organisateur, motivé par l’appui de sa communauté.

Les anciens joueurs professionnels Eric Messier, André « Moose » Dupont et Jimmy Mann

Une invitation facile à accepter

Eric Messier, ancien joueur professionnel pour le Colorado, était de retour sur ses patins samedi, lui qui avait aussi pris part au match l’an dernier.

« C’est un oui facile à dire quand on reçoit une invitation comme celle-là. On est toujours touchés quand ça implique les enfants. On a tous des enfants. Ça nous touche tous cette cause-là. Oui, on joue contre les gens de la région, mais on a aussi l’occasion de revoir du monde avec qui on a déjà joué. C’est plaisant », exprime-t-il.

M. Messier avait d’ailleurs été touché l’an dernier par l’aspect rassembleur de l’événement. La force de la famille l’avait aussi marqué, elle s’activait à créer une activité joyeuse pour une bonne cause, dont tous allaient se souvenir, malgré la tragédie récente qu’elle avait vécue.

André « Moose » Dupont, lui qui compte 13 saisons dans la LNH, était aussi de la partie cette année à titre d'entraîneur de l’équipe.

« Avec tout ce qui est arrivé au jeune décédé, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour aider d’autres humains? Quand on peut donner un peu de ce qu’on a reçu dans notre jeunesse, on le fait. En plus ça aide le hockey mineur en même temps. Ça rappelle des souvenirs. On vient pour s’amuser et ramasser des bons sous », commente-t-il.

L'événement a permis d'amasser environ 10 500 $ pour la Fondation Justin-Lefebvre.