Noémie Goulet, Alizée Potvin, Morane Charbonneau et Aïka Héraud ont amassé des dons en échange d'un verre de limonade, dimanche au parc Jacques-Cartier, pour venir en aide à la famille Koronfol-Archambault.

De la limonade pour venir en aide aux Koronfol-Archambault

Quatre jeunes Sherbrookoises sont venues en aide aux enfants du couple de Français qui vit des moments difficiles avec la fermeture récente du commerce Délices des Nations du centre-ville de Sherbrooke.
Dimanche au parc Jacques-Cartier, les jeunes filles de 12 ans ont décidé d'offrir de la limonade en échange de dons pour soutenir la famille Koronfol-Archambault dans leur infortune. Noémie Goulet, Alizée Potvin, Morane Charbonneau et Aïka Héraud ont amassé pas moins de 400 $.
L'argent pourra servir à acheter des effets scolaires à la rentrée aux quatre filles du couple venu au Québec pour trouver une vie meilleure après avoir quitté la région de Paris ce printemps. Cette somme sera remise à la famille dès que possible.
« Elles ont connu l'une des filles du couple à l'école à l'école Brébeuf en mai dernier. Elles se sont senties interpellées et ont voulu leur venir en aide », explique à La Tribune Patsy Tremblay, fière maman de Morane.
« C'est une belle leçon de vie. Elles ont été touchées par l'histoire de cette famille. À 12 ans, ce n'est pas vieux pour penser à ça. Elles se sont préparées samedi et se sont installées au parc Jacques-Cartier dimanche. »
Cauchemar
La faillite du commerce Délices des Nations a plongé en plein cauchemar le couple Koronfol-Archambault. Ces parents de quatre enfants se retrouvaient devant rien avec la fermeture de l'épicerie fine de la rue Belvédère Nord qui a donné du travail à Nasser Koronfol seulement un mois.
À la mi-mai, M. Koronfol a reçu à l'aéroport de Montréal un permis de travail fermé l'empêchant de travailler ailleurs qu'au commerce Délices des Nations. Le personnel du bureau du député fédéral de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, a été mis sur le coup pour tenter de faire débloquer le dossier.
Rappelons que Jean-Claude Reinbold, propriétaire de la boulangerie La Mie de la couronne, sur la rue Alexandre, a réagi promptement pour engager Christine Nicole Archambault, la conjointe de Nasser Koronfol. Il souhaite engager ce dernier prochainement, a annoncé La Tribune samedi.
Noémie, Alizée, Morane et Aïka avaient affiché des articles du journal parus la semaine dernière pour informer les passants du parc Jacques-Cartier. « Je dirais qu'une importante portion des gens connaissait ce qui était arrivé à cette famille », note Mme Tremblay.
« Quand les gens ne le savaient pas, les filles les informaient. »
Pour sa fille, Morane Charbonneau, il était normal de poser ce geste. « Je trouve important d'aider les autres. C'est triste ce qui est arrivé à mon amie », dit la jeune fille.
« Des gens ont été très généreux. Une personne nous a donné un 20 $ en échange d'un verre de limonade! »