« Si les gens veulent une candidate qui sourit tout le temps et qui dit toujours oui, je ne suis clairement pas la bonne personne », a réagi Hélène Dauphinais aux propos tenus pendant l'annonce de la candidature de son adversaire Mariette Fugère.

Dauphinais rétorque au Renouveau et à Fugère

« Si les gens veulent une candidate qui sourit tout le temps et qui dit toujours oui, je ne suis clairement pas la bonne personne », a réagi Hélène Dauphinais aux propos tenus pendant l'annonce de la candidature de son adversaire Mariette Fugère.
En vacances à San Francisco, Mme Dauphinais a souhaité intervenir après avoir entendu les déclarations des membres du Renouveau sherbrookois. « Les propos sur la confrontation systémique et le refus du moindre compromis, c'est tout à fait le style de M. Brochu... » Elle souligne aussi que les élus doivent prévenir des moments où ils prennent des vacances et que le moment choisi pour cette annonce du Renouveau n'est pas anodin.
« Je suis fière de mon bilan jusqu'à maintenant. Le parc canin est une belle réalisation. Le feu de signalisation sur le boulevard Saint-François, ça doit faire douze ans que les gens le réclament. Mme Fugère a eu amplement le temps de s'en occuper. J'ai travaillé ce dossier avec le député Guy Hardy. Je suis contente de la création de l'Association des amis du parc Victoria.
« On parle de vote négatif. J'ai voté contre le budget, mais je proposais que les citoyens profitent d'une pause de hausse de taxes. Je suis contente de mon bilan. »
Quant à la présence de plusieurs vétérans de la politique pour soutenir Mariette Fugère, Hélène Dauphinais y voit un signe « que c'est une ancienne garde ».