Au Québec, les Cantons-de-l’Est occupent le quatrième rang des régions les plus visitées avec 10,3 millions de visiteurs, 6,5 millions de nuitées et des dépenses de 909 millions $ en 2017.

COVID-19 : le tourisme « frappé de plein fouet »

Trois influenceurs touristiques étrangers qui devaient séjourner dans les Cantons-de-l’Est au cours des prochaines semaines ont été invités à ne pas se présenter en région.

« Nous avons reçu la consigne d’arrêter les tournées de presse. Toutes les activités de promotion à l’international sont suspendues », signale la porte-parole de Tourisme Cantons-de-l’Est, Danie Béliveau.

Les influenceurs des États-Unis, de la France, de l’Angleterre et du Canada anglais devaient visiter cinq régions du Québec à tour de rôle au cours des prochaines semaines.

« Avec les restrictions du gouvernement, nous ne pouvions leur faire vivre l’expérience de la région. Nous avons annulé la présence des trois influenceurs qui devaient visiter la région à la suite de la directive émise par le premier ministre jeudi dernier », explique Danie Béliveau.

Tourisme Cantons-de-l’Est s’affaire à mesurer l’ampleur de la situation afin de bien informer les entreprises touristiques tout en gardant en priorité la santé et la sécurité de tous.

Au Québec, les Cantons-de-l’Est occupent le quatrième rang des régions les plus visitées avec 10,3 millions de visiteurs, 6,5 millions de nuitées et des dépenses de 909 millions $ en 2017.

De ce nombre, environ quatre à cinq pour cent proviennent du marché international.

Besoin d’aide

« Nous saluons les mesures sanitaires gouvernementales. C’est certain que la fermeture des frontières a un impact dans tous les secteurs de l’industrie touristiques. Les événements, les croisières, les stations de ski, les spas, les parcs nationaux et maintenant l’hôtellerie sont frappés de plein fouet », indique Martin Soucy, le président-directeur général de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec.

C’est l’Alliance de l’industrie touristique du Québec qui commente la décision du gouvernement fédéral de limiter l’accès au Canada à ses seuls citoyens, résidants permanents et aux Américains jusqu’à nouvel ordre pour laisser les associations touristiques régionales se concentrer sur le support à leurs membres. L’Alliance souhaite que le gouvernement mette en place des mesures d’aide financière pour aider les entreprises touristiques à traverser cette crise causée par la pandémie de la COVID-19.

« L’objectif demeure de maintenir notre destination sécuritaire. Une fois que ce sera derrière nous, il faudra mettre en place un plan de relance. Nous sommes déjà en train d’élaborer une stratégie de promotion d’abord pour le marché de proximité. Dans un premier temps, nous allons inviter les gens d’ici à redécouvrir les régions du Québec avant de retourner sur les marchés étrangers », indique M. Soucy.

Selon Tourisme Cantons-de-l’Est, l’industrie touristique compte 2112 entreprises, génère 20 000 emplois, ce qui en fait le quatrième employeur en importance après le commerce de détail, le secteur manufacturier et les soins de santé.