Hubert Richard

Coupable, Hubert Richard garde son droit d'électeur

Candidat aux élections dans le district du Lac-des-Nations, Hubert Richard a plaidé coupable, mercredi matin, à des accusations modifiées d'avoir fait des contributions illégales à sa propre campagne en 2013. Il écope d'une amende de 5000 $, mais pourra conserver son droit d'électeur.
Rappelons que M. Richard avait reçu un constat d'infraction du directeur général des élections pour une manoeuvre électorale frauduleuse pour des dons illégaux à son parti, le parti Comme une eau Terre. Il aurait alors dépassé la limite permise, de 108 $ la limite fixée à 1000 $. Il entendait plaider la bonne foi dans ce dossier.
L'accusation initiale comportait effectivement les accusations d'une manoeuvre électorale frauduleuse qui aurait pu coûter le droit de vote de l'accusé, donc le droit de se présenter aux élections, pour une période de cinq ans. « Il a plaidé coupable à des charges modifiées d'avoir aidé sa partenaire à faire des contributions plus élevées que ce qui est prévu à la loi. Il voulait surtout continuer à agir comme candidat et il reconnaît qu'il s'est trompé dans ses calculs. C'est une responsabilité stricte des candidats. Le directeur général des élections a été très compréhensif », explique l'avocat de la défense, Marco-Pierre Caza. Aucun frais supplémentaire ne sera imposé.
Hubert Richard aura six mois pour rembourser l'amende que lui a imposée la juge Sylvie Desmeules.
Celui qui se présente maintenant comme conseiller indépendant rapporte qu'il signera vendredi tous les formulaires nécessaires pour attester qu'il sera candidat aux élections municipales de novembre.