Consommation d’électricité: l’appel a été entendu

L’appel lancé lundi après-midi aux consommateurs d’électricité par Hydro-Sherbrooke a été entendu. On a pu assister à une baisse de la demande aux heures de pointe.

La consommation a même diminué après la consigne diffusée par les médias, explique Daniel Moreau, chef de division exploitation et services d’Hydro-Sherbrooke. «Nous étions à 517 mégawatts. À l’heure du souper, la demande était de 513 mégawatts.»

«Donc, on peut dire que l’appel  a été écouté.»

Mardi matin, le mot d’ordre a été encore respecté, alors que le mercure oscillait autour des moins 20 degrés.  «Il faisait très froid, mais nous avons atteint les 516 mégawatts», analyse M. Moreau.

«Nous étions loin de la pointe historique de 530 mégawatts que nous avions enregistré en janvier 2018.»

Rappelons que la société municipale s’attendait à atteindre une pointe élevée de demande d’énergie lundi soir et mardi matin, alors que la région est enveloppée d’un froid polaire.

On demandait donc la collaboration de la population afin d’éviter les grandes consommations d’électricité, principalement lors des périodes du soir, entre 16 h 30 et 19 h 30, et du matin, entre 7 h et 9 h. On redoute l’utilisation d’appareils comme la sécheuse, la laveuse et le lave-vaisselle.

M. Moreau ne pouvait évaluer la pointe de consommation si les Sherbrookois n’avaient pas suivi la consigne. «L’idée est de demander aux gens de réduire la consommation, comme de reporter l’utilisation des appareils énergivores à plus tard en soirée au lieu de le faire à l’heure du souper», explique le gestionnaire. 

«Le but est de diminuer l’achat de surplus d’électricité auprès d’Hydro-Québec, mais aussi s’il y a une passe, nous ne voulons pas avoir des problèmes à rétablir le courant. Quand l’électricité revient, la demande est trop forte et les systèmes flanchent.»

M. Moreau fait remarquer qu’il pourrait être une bonne idée d’éteindre les lumières de Noël encore allumées quand le mercure chute de la sorte. Mais les pointes  de consommation sont surtout atteintes en raison de l’utilisation, par exemple, de l’eau chaude pour les bains et la douche.

On peut revenir à la normale au cours des prochains jours, car les températures remonteront, selon Environnement Canada. Le mercure sera largement au-dessus des normales.