Mélanie Gagnon, de l'Auberge Sainte-Catherine-de-Hathley, a appris en avril qu'elle avait un cancer du sein.

Combattant le cancer, elle cuisinera au Gala des Grands Chefs

Le Gala des Grands Chefs de l'Estrie, souper gastronomique au profit de la Société canadienne du cancer (SCC), est de retour pour une 23e édition. Quelque 300 acteurs du milieu des affaires de la région sont attendus à cet événement qui a pour objectif d'amasser plus de 70 000 $.
Le succès de la soirée repose sur la créativité d'une dizaine de chefs de l'Estrie dont Mélanie Gagnon, de l'Auberge Sainte-Catherine-de-Hathley, pour qui l'événement a d'autant plus d'importance puisqu'elle a appris en avril dernier qu'elle avait un cancer du sein et qu'elle était porteuse du gène BRCA2.
« J'ai eu des traitements de chimiothérapie, une opération et de la radiothérapie, mais j'ai la force et la capacité de participer à l'événement alors ça me fait plaisir. J'ai toujours été une personne positive malgré les épreuves qui peuvent survenir. Malgré les moments de tristesse, l'espoir est toujours demeuré. Mon courage et ma persévérance ont toujours pris le dessus », explique la chef qui devra subir l'ablation de son deuxième sein et une hystérectomie au cours de la prochaine année.
« Finalement, après le choc encaissé, c'est un beau cadeau. Ça permet de nous remettre en perspective. Et il y a toujours un espoir. Il ne faut jamais baisser les bras. La vie est tellement belle », ajoute Mélanie Gagnon.
Daniel Charbonneau, Charles-Emmanuel Parizeau, Dominic Tremblay, Joris Larigaldie, Julien T. Coudé, Stéphane Lo Ré, Suzy Rainville seront les autres chefs qui participeront au gala. La pâtissière Manon Houle et la sommelière et mixologue Audrey Bouchard seront aussi de la partie.
Le Gala adopte une nouvelle formule cette année. Pour la première fois, les chefs seront dans la même salle que les invités où ils offriront, dans différentes stations culinaires, leurs spécialités. Le repas comprendra six services et les convives seront invités à garnir eux-mêmes leur assiette selon un menu préétabli. 
Rappelons que la population de l'Estrie est de 425 149 habitants et qu'en 2015, une personne sur quatre s'est tournée vers la SCC. Chaque année, 2100 personnes de la région reçoivent un diagnostic de cancer.
« Le cancer est la première cause de décès au Québec comme au Canada. Notre mission est de sauver le plus de vie possible. On est l'organisme qui en fait le plus pour combattre tous les cancers, même les moins populaires, tant au niveau de la prévention que de la recherche et le soutien aux gens atteints », a noté Josée Loignon, de la SCC de l'Estrie, précisant que depuis ses débuts en 1995, le Gala des Grands Chefs de l'Estrie a amassé 1 350 000 $.
Les trois patrons d'honneur de l'événement sont Isabelle Gagnon, de Quatorze Communications, Benoit Riendeau, de Joly, Riendeau et associé, et Yannick Poulin, pneumologue-intensiviste au CHUS.
Le Gala des Grands Chefs de l'Estrie se tiendra le 9 novembre, à 17 h, au Delta de Sherbrooke et les billets sont en vente au prix de 225 $ (1600 $ pour une table) sur le site galadesgrandschefs.ca