Les citoyens sont invités à préparer une trousse 72 heures et à prévoir de la nourriture, de l’eau ainsi qu’un endroit pour les accueillir en cas de panne électrique prolongée. De gauche à droite : Steve Lussier, maire de Sherbrooke; Dany Robitaille, de l’Organisation municipale de sécurité civile; Roger-Pier Mercier, voirie et entretien; et Christian Laprise, Hydro-Sherbrooke.
Les citoyens sont invités à préparer une trousse 72 heures et à prévoir de la nourriture, de l’eau ainsi qu’un endroit pour les accueillir en cas de panne électrique prolongée. De gauche à droite : Steve Lussier, maire de Sherbrooke; Dany Robitaille, de l’Organisation municipale de sécurité civile; Roger-Pier Mercier, voirie et entretien; et Christian Laprise, Hydro-Sherbrooke.

Cocktail météo : Sherbrooke se prépare au pire

La Ville de Sherbrooke s’est placée en mode veille en prévision des épisodes de pluie, de grésil, de verglas, de neige sur un fond de vents pouvant atteindre 70 km/h prévus pour la fin de semaine.

L’Organisation municipale de sécurité civile (OMSC), Hydro-Sherbrooke et le service d’entretien et de la voirie de la Ville de Sherbrooke sont sur le qui-vive.

« Nous sommes préparés à la pire situation où une quinzaine de millimètres de pluie mélangés d’un grésil léger jusqu’à samedi soir pourrait tomber. Un verglas pouvant atteindre quinze à vingt millimètres pourrait ensuite se former, ce qui est assez important. Nous attendons 20 à 25 centimètres de neige dans la nuit », expliquait, jeudi en point de presse, le coordonnateur adjoint de l’OMSC, Dany Robitaille. 

Les citoyens sont invités à préparer une trousse 72 heures et à prévoir de la nourriture, de l’eau ainsi qu’un endroit pour les accueillir en cas de panne électrique prolongée.

« Nous demandons à la population de bien se préparer à ce qui s’en vient. Nous ne voulons alarmer personne. Les gens sont invités à limiter leurs déplacements et à bien se préparer. Nous voulons que les citoyens puissent se préparer en consultant le guide que nous avons placé sur le site Internet de la Ville de Sherbrooke », mentionne Dany Robitaille.

Tous les services à pied d’œuvre

Tous les services municipaux sont à pied d’œuvre et effectuent les mesures préventives appropriées en vue des précipitations attendues.

« Nous préparons les centres d’hébergement s’il faut les ouvrir », indique M. Robitaille.

« Nous dégageons les puisards afin que la pluie attendue et les eaux de ruissèlement puissent s’écouler. Une cinquantaine de véhicules sont prêts à intervenir sur les routes. Des arboriculteurs sont en disponibilité pour gérer les branches cassées et les conséquences d’un verglas », soutient le directeur du service de l’entretien et de la voirie à la Ville de Sherbrooke, Roger-Pier Mercier.

Ce dernier prévient qu’en cas de verglas, il se pourrait que les conditions routières deviennent hasardeuses à certains moments et même impraticables.

« Nous utilisons du jus de betterave si les conditions le permettent, soit une chaussée sèche, ce qui n’est pas le cas présentement. Nous tentons aussi d’autres choses en prévention. En cas d’épisode de verglas, nous allons faire de l’épandage continuel pour assurer la sécurité des usagers », mentionne M. Mercier.

Hydro-Sherbrooke demeure prêt à intervenir si l’épisode de verglas se matérialise et cause des pannes électriques.

« Le verglas est la pire situation pour un réseau électrique. Ce qui est annoncé demeure cependant un verglas de courte durée. Le plus gros risque demeure les fils électriques. Il ne faut pas y toucher s’ils tombent au sol. En cas de bris électrique, il faut demander l’aide d’un électricien avant notre intervention », indique le directeur général d’Hydro-Sherbrooke, Christian Laprise.

L’OMSC suit aussi de près le niveau de la rivière Saint-François même si la probabilité de débordement demeure plus mince.

Un contact a aussi été établi avec la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) si la situation météo se détériore et que la situation n’est pas rétablie, lundi, pour le retour en classe.

« Nous avons établi une communication, mais les décisions vont se prendre lorsque nous serons plus proches de l’évènement et que les prévisions se matérialisent », indique Dany Robitaille. 

Le maire de Sherbrooke Steve Lussier considère important d’avertir les Sherbrookois de telles éventualités de complications en raison des conditions météorologiques.

« C’est très rassurant pour la population de savoir que nos équipes sont prêtes. Nous avons décidé d’être proactifs dans les dossiers afin de rassurer la population », mentionne le maire de Sherbrooke.