Claude Belleau

Claude Belleau quitte Estrie Aide

Claude Belleau quitte son poste de directeur général chez Estrie Aide et passe le flambeau à la relève. C’est le Conseil d’administration d’Estrie Aide qui en fait l’annonce lundi matin dans un communiqué de presse. Claude Belleau quittera ses fonctions le 14 janvier 2020.

Nommé en janvier 2013 avec le mandat de relancer Estrie Aide, M. Belleau aura non seulement revitalisé la mission de l’entreprise d’économie sociale, mais aussi son image de marque et particulièrement sa santé financière, indique-t-on.

«Je suis entré ici pour deux ou trois ans, mais je suis encore là aujourd’hui sept ans plus tard. Il est temps de passer le témoin», commente M. Belleau, en entrevue accordée à La Tribune lundi. «C’est comme ça que ça se passe dans les entreprises d’économie sociale. Il faut prévoir une transition  avec les bonnes personnes. Ça fait maintenant un an qu’on en parle.» 

«Je quitterai mon poste officiellement en janvier, la même date  de mon entrée en fonction», ajoute-t-il, sans cacher l’émotivité qui entoure la nouvelle.

D’une dizaine d’employés à l’époque, l’entreprise compte aujourd’hui plus d’une soixantaine d’employés qui ont rejoint un milieu de travail dynamique, stimulant et inclusif.   

«Tout au long de son mandat, M. Belleau a fait preuve d’un leadership exceptionnel et d’un dévouement sans égal pour faire de l’entreprise un des fleurons de l’économie sociale et solidaire en région», souligne le conseil d’administration.

«Il a reçu plusieurs distinctions saluant son engagement autant localement qu’à l’international. M. Belleau s’est vu remettre entre autres un doctorat honoris causa en droit civil de l’Université Bishop’s, la médaille de l’Assemblée nationale du Québec et le Mérite estrien dans la catégorie Personnalité.» 

En janvier 2013, l’arrivée de Claude Belleau était décrite comme un vent de renouveau pour Estrie Aide. Le nouveau directeur général prenait la relève de Normand Groleau, qui avait occupé ce poste pendant 15 ans.

Claude Belleau à son arrivée chez Estrie Aide en janvier 2013.

La direction générale sera reprise par Marc Gingras qui occupe actuellement le poste de directeur général adjoint aux opérations. M. Gingras compte plus de dix ans d’expérience en gestion de haut niveau notamment comme superviseur de production chez BRP, souligne-t-on.

«On en parle depuis un bout de temps. M. Gingras est arrivé en avril et a pu prendre le pouls de l’organisme et s’est très bien intégré. Il est prêt», fait valoir Claude Belleau.

«J’ai pris le relai de Normand Groleau. Il avait amené Estrie Aide à une certaine étape et j’ai amené l’organisme à une autre étape. Marc Gingras va l’amener encore plus loin. Il a pris le travail à cœur. Je crois que l’organisme sera entre bonnes mains.»

Claude Belleau n’a pas de plan d’avenir précis. L’homme de 60 ans croit que la providence lui sourira prochainement.  «Je fais confiance à la vie», lance-t-il. Je ne sais pas de projet pour  le moment. J’espère pouvoir me réintégrer pour faire un autre tour de piste. Je ne suis pas prêt pour la retraite. J’aimerais me réintégrer dans un autre projet.» 

«La vie a été généreuse avec moi et je pense qu’elle va continuer de le faire. Je retiens de mon passage chez Estrie Aide d’avoir eu le privilège d’avoir travaillé avec autant de gens, d’avoir donné l’opportunité à plusieurs personnes de se reprendre en main. Nous avons toujours été contents d’entendre des employés,  après quelques années ici,  venir nous dire qu’ils s’étaient trouvé un travail plus payant ailleurs. » 

Estrie Aide est une entreprise d’économie sociale (OBNL) qui œuvre au sein de la communauté estrienne depuis 1997. La mission de l’entreprise est d’offrir une vaste gamme d’objets de la vie courante qui ont été revalorisés et qui obtiennent ainsi une deuxième vie avant de se retrouver en vente libre au bénéfice des populations de la grande région de l’Estrie et au-delà.