En Estrie et ailleurs au sud du Québec, les vacances de la construction débutent avec l’arrivée d’une masse d’air chaud et humide.

Chaleur et humidité pour lancer les vacances de la construction

Les vacances de la construction débutent avec l’arrivée d’une masse d’air chaud et humide qui englobe tout le sud et le centre du Québec.

Environnement Canada a émis vendredi matin pour plusieurs secteurs urbains de la province un avertissement de chaleur.

Le bulletin concerne les régions de Montréal, Laval, Longueuil, Gatineau, Maniwaki, Saint-Jérôme, Saint-Agathe, Joliette, Saint-Hyacinthe, Drummondville, Sorel-Tracy, Shawinigan, Trois-Rivières, Sherbrooke, Victoriaville, Thetford Mines et Saint-Georges.

L’agence fédérale précise que les valeurs d’humidex seront élevées et oscilleront entre 40 et 45 degrés Celsius, particulièrement dans les zones fortement urbanisées. De plus, l’indice de rayons ultraviolets (UV) sera élevé.

En Estrie, l’humidex devrait avoisiner les 40 à 41 degrés ressentis, explique Alexandre Parent, météorologue chez Environnement Canada. « Nous allons vivre les deux plus chaudes et humides journées de l’été 2019 », analyse-t-il.

« On parle de températures autour de 26 degrés, mais nous gardons l’humidité. Il y a un risque d’averses en fin de journée. Pas nécessairement des orages. Il y aura une cassure entre les deux masses d’air. »

Les consignes habituelles lorsqu’il fait très chaud sont en vigueur. Les autorités recommandent à la population de passer de deux à trois heures par jour dans un endroit frais ou climatisé, de boire régulièrement de l’eau, sans attendre d’avoir soif, de réduire les efforts physiques. 

On demande de ne jamais laisser un enfant seul ou un animal dans une automobile ou dans une pièce mal ventilée et de s’informer de l’état de santé des proches qui sont âgés ou malades et, au besoin, de les accompagner dans un endroit climatisé.

Les deux semaines suivantes, celles que les travailleurs de la construction attendent toute l’année, s’annoncent agréables, prévoit-il. « Ça sera bien la première semaine avec des 23 et 24 degrés. Avec du soleil », souligne M. Parent.

« Le mercure devrait monter la fin de semaine suivante, avec des possibilités d’averses. La deuxième semaine des vacances de la construction sera proche des températures de saison. Les modèles ne prévoient pas de canicule. Il peut y avoir des averses, mais il ne faut pas trop s’en faire, car souvent elles passent vite et le reste de la journée est belle. » AVEC LA PRESSE CANADIENNE