Julien Lachance

CA de Sherbrooke Innopole: Lachance invite les élus à s'effacer

Le conseiller Julien Lachance a pris position dans le débat entourant la présence d'élus au conseil d'administration de Sherbrooke Innopole. Après mûre réflexion, il estime que les élus devraient s'effacer et laisser toute la place aux administrateurs.
Rappelons que la polémique a éclaté en décembre quand le conseil d'administration de Sherbrooke Innopole a remis en question la présence d'élus sur son conseil. Le maire Bernard Sévigny et la conseillère Annie Godbout y occupent actuellement un siège. Si le premier estime qu'il devrait être le seul à être présent au C.A., la seconde a vigoureusement défendu sa présence et ses opinions.
À la période des messages lundi, M. Lachance a livré son opinion. Il s'exprime par ailleurs dans une lettre publiée en page 10 de La Tribune. « Pour bien positionner Sherbrooke sur l'échiquier mondial, nous avons besoin de la plus haute compétence et expérience. Personne n'est mieux placé que nos entrepreneurs locaux confrontés quotidiennement aux plus grands défis », a-t-il plaidé.
« Je suggère qu'on partage les responsabilités : on suit de près les résultats, on challenge, on appuie. J'admets que cette option peut-être insécurisante pour nous, mais elle est plus mobilisante pour nos bénévoles et plus bénéfique pour le développement économique de notre région. Un outil serait essentiel au conseil municipal : un tableau de bord détaillé et compréhensible présentant les résultats tels qu'ils sont.
« Nous avons l'occasion de faire de la politique autrement, en optant pour un style de leadership plus participatif. Si nous croyons que l'équipe du conseil d'administration de Sherbrooke Innopole est compétente et dévouée, faisons-lui confiance et effaçons-nous un peu pour le bien du développement économique. »
La composition des différents comités et des conseils d'administration devra être révisée en raison de la réduction du nombre d'élus aux prochaines élections. Un comité piloté par Serge Paquin doit d'ailleurs présenter un rapport au plus tard en juin. Nicole Bergeron s'est déjà prononcée pour le maintien des élus au C.A. de Sherbrooke Innopole.