Le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier, explique que le jeune homme, arrêté et interrogé vendredi soir, n’est pas connu des milieux policiers.

Bombe au chlore dans une boîte aux lettres : suspect retrouvé et accusation portée

L’individu ayant déposé une bombe au chlore dans la boîte aux lettres d’une résidence a été arrêté par les policiers, grâce aux informations du public. L’homme de 20 ans a été accusé de méfait et a été libéré sous promesse de comparaître.

Le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier, explique que le jeune homme, arrêté et interrogé vendredi soir, n’est pas connu des milieux policiers. 

La famille qui habite la résidence touchée a vu quelqu’un mettre une bombe au chlore dans sa boîte aux lettres deux fois en deux ans. 

Est-ce que les deux méfaits ont été commis par le même individu? « L’interrogatoire ne nous a pas permis d’avoir plus de détails là-dessus, explique Martin Carrier. On a sa collaboration sur les faits de cette année, mais par rapport aux événements de l’an passé, on n’a pas de détails. On ne sait pas pourquoi il a fait ça non plus. L’enquête se poursuit. On va fouiller un peu plus pour comprendre le pourquoi. »

Rappelons que vendredi, vers 21 h 45, une bombe au chlore a explosé sur la rue Pasteur près de l’école Montcalm, causant des dommages à l’entrée de la maison d’André Morin.