Bitfarms croit toujours possible de régler les problèmes sonores de ses installations pour le 3 juillet.
Bitfarms croit toujours possible de régler les problèmes sonores de ses installations pour le 3 juillet.

Bitfarms plus bruyant... temporairement

Les voisins de l’entreprise Bitfarms ont noté dans les derniers jours une augmentation du bruit émanant de l’usine de la rue de la Pointe. Il ne s’agit pas d’une impression et cet inconfort, explique Bitfarms, sera temporaire en raison des travaux en cours pour mettre un terme aux problèmes de bruit.

Au conseil municipal mardi, le citoyen Charles Miquelon a fait part ses constats. « Les problèmes de rejets sonores et thermiques ne sont pas réglés. J’ai même remarqué qu’ils ont pris de l’ampleur. Ce qui m’indique que je ne suis pas biaisé, c’est qu’il y a plus de citoyens qui m’interpellent », lance-t-il. 

« Depuis deux mois, la Ville semble avoir retiré les rencontres avec les citoyens concernant Bitfarms. Est-ce que la Ville prendra des actions concrètes pour que les problèmes de cette entreprise cessent? »

Marie-France Delage, directrice générale adjointe, a offert une réponse lue par la présidente du conseil, Nicole Bergeron. Elle rapporte que les travaux correctifs de Bitfarms sont amorcés depuis le 11 mai. Le nombre de plaintes pour nuisance a effectivement grimpé depuis le 11 mai. Des rencontres avec le regroupement de citoyens et les élus du secteur sont prévues dans les prochains jours. 

Marc Denault, conseiller du district du Golf, a indiqué qu’il avait l’intention, avec son collègue Paul Gingues, de remettre en action le comité de citoyens, qui inclut les services municipaux et les élus. Bitfarms sera invitée à y siéger.

Marc Duchesne, directeur des communications de Bitfarms, indique qu’un mur coupe-son a été démantelé la semaine dernière. Il doit être reconstruit pour qu’il soit plus haut et plus performant. « Sa structure doit être renforcée. La fin de semaine dernière, il n’y avait plus de mur devant la sortie d’air, ce qui explique les niveaux sonores plus élevés. La première phase de nos travaux, qui doivent être terminés le 3 juillet, vise à couvrir complètement les ventilateurs pour les sorties d’air. La deuxième phase, qui commencera la semaine prochaine, permettra la construction d’un écran devant l’entrée d’air. »

M. Duchesne rappelle que Bitfarms s’est engagée à communiquer avec les citoyens au sujet de l’avancement des travaux. Un premier suivi a été effectué le 11 mai et une autre communication est prévue la semaine prochaine.

Pour le moment, l’échéancier des travaux est respecté. Le coût des mesures correctives s’élève « dans les six chiffres ». 

Rappelons que des relevés sonores à 360 degrés seront réalisés pour valider l’efficacité des murs coupe-son. Si l’entreprise n’arrivait pas à corriger les problèmes de son, elle s’exposerait à des procédures judiciaires de la part de la Ville de Sherbrooke.