Bitfarms a amorcé la construction d’une clôture coupe-son à ses installations de la rue de la Pointe.
Bitfarms a amorcé la construction d’une clôture coupe-son à ses installations de la rue de la Pointe.

Bitfarms commence la construction d’une clôture coupe-son

Un comité restreint de citoyens, d’élus municipaux et de représentants de la Ville ont tenu une nouvelle rencontre avec Bitfarms mercredi matin dans l’objectif de réduire les nuisances sonores émanant de l’entreprise. Si les parties concernées se sont entendues pour demeurer discrètes sur la teneur des discussions, l’entreprise confirme le début des travaux pour la construction d’une clôture coupe-son.

« Il s’agit d’un écran coupe-son que nous installons devant les gros ventilateurs sur le mur extérieur du bâtiment. Nous avons eu les permis de la Ville en début de semaine. Il sera construit avec du matériel absorbant qui formera une boîte pour entourer les ventilateurs. Nous sommes confiants d’avoir terminé avant la pause des Fêtes », explique Marc Duchesne, directeur des communications de Bitfarms.

À LIRE AUSSI: Denault veut que la vg s’intéresse au dossier Bitfarms

« En même temps, nous continuons de préparer la fermeture complète de l’entrée principale d’ici l’été prochain pour déplacer le chemin d’accès un peu plus vers la droite. »

Rappelons que Bitfarms est situé sur la rue de la Pointe, près de la plage Lucien-Blanchard, mais que le bruit que génère l’entreprise constitue une nuisance pour les résidants de la rue Raimbault, de l’autre côté de la rivière Magog. Un mur coupe-son permanent doit être construit au printemps. Une étude de son devrait aussi être commandée prochainement pour valider l’impact sonore de l’entreprise.

M. Duchesne confirme que cette étude souhaitée par les citoyens n’a pas encore eu lieu. « Nous continuons les discussions. Nous souhaitions qu’elle soit réalisée après l’installation de notre clôture coupe-son. »

Le directeur des communications confirme qu’il sera possible d’interrompre les activités du centre de données pour les besoins de l’étude de son si c’est nécessaire. Il est toutefois hors de question de déménager, comme le souhaiteraient certains citoyens. La prochaine réunion est prévue en janvier.

Le conseiller municipal Marc Denault, qui représente le district du Golf, où est située la rue Raimbault, rapporte que les réalisations passées et celles à venir ont été présentées par Bitfarms. « Je pense que ça répond à certaines interrogations. Je laisserai le temps aux citoyens de prendre connaissance de ce qui s’est passé avant de commenter. »

M. Denault salue la construction d’une clôture coupe-son. « Même s’il a fallu quelques semaines avant de se rencontrer, ils ont travaillé sur des projets d’amélioration qui n’avaient pas été présentés initialement. »

Le conseiller a adressé un courriel à la division de l’urbanisme mercredi pour connaître la procédure qui permettrait de retirer l’usage industriel sur le terrain où se trouve Bitfarms afin d’éviter d’autres développements du genre. Il souhaite aussi que la vérificatrice générale sera à l’écoute de sa demande de valider si la Ville a manqué à ses devoirs en permettant à l’entreprise de cryptomonnaie de s’installer sur la rue de la Pointe.