La conseillère Nicole Bergeron prend position pour le maintien des élus au conseil d'administration des organismes paramunicipaux, dont Sherbrooke Innopole.

Bergeron plaide pour le maintien d'élus aux C.A.

La conseillère Nicole Bergeron prend position pour le maintien des élus au conseil d'administration des organismes paramunicipaux, dont Sherbrooke Innopole. Lors de la plus récente séance du conseil municipal, l'élue de Brompton tenait à faire entendre sa voix sur l'épineux dossier qui a attisé les tensions à l'hôtel de ville en décembre.
« Je considère que ce serait important que le comité qui se mettra en place pour faire des recommandations au conseil municipal puisse nous revenir dans les six premiers mois de l'année et que ce soit ce conseil-ci qui puisse se prononcer, quitte à être renversé par le prochain conseil qui sera élu », a-t-elle indiqué.
« N'en déplaise à certains, je ne trouve pas qu'il y a de problèmes à ce qu'il y ait des élus sur des paramunicipales. Les élus ne sont pas là pour faire de la politique, bien entendu, mais c'est un environnement politique puisque ce sont des fonds publics et que ceux qui, dans la société publique, ne se sentent pas à l'aise à être à une paramunicipale, ce n'est pas en demandant aux élus de ne pas y siéger que ça règle le problème » ajoute-t-elle.
« J'ai bien hâte qu'on s'y penche ! »
Le conseiller Serge Paquin, qui pilotera le groupe de travail chargé de revoir la composition des comités, se propose de déposer un premier rapport au plus tard en juin. « Le conseil en disposera en prévision de l'élection du prochain conseil. Ce n'est pas un problème. »