Autre manifestation de syndiqués au CA du CIUSSS

Des employés du CIUSSS de l’Estrie - CHUS ont profité de la tenue du conseil d’administration de l’établissement pour encore une fois manifester leur mécontentement lundi après-midi.

Ceux-ci avaient prévu manifesteront à l’entrée de l’auditorium, tout juste avant la séance publique ordinaire, à l’Hôtel-Dieu sur la rue Bowen Sud.

Puis, à compter de 17h50, dans le cadre de la séance publique d’information annuelle, leurs représentants syndicaux avaient prévu prendre la parole lors de la période des questions. 

Ces employés et représentants syndicaux rappellent la dégradation marquée et continue des conditions de travail et de bon nombre de soins aux patients. Ils soulignent à quel point les différentes autorités responsables ont manqué d’empressement à apporter des correctifs, notamment dans le cadre de la négociation de la convention collective locale, qui traîne en longueur. 

La section locale 4475 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) représente plus de 5400 employés de la catégorie 2 du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. La catégorie 2 regroupe le personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers. Ces membres du SCFP comptent pour environ 30 pour cent de l’ensemble du personnel du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. 

Récemment, les 2300 membres du Syndicat du personnel administratif du CIUSSS de l'Estrie-CHUS-CSN (SPACEC-CSN) ont ratifié à 86 % l'entente de principe signé à quelques jours de la date butoir du 30 septembre dernier.

Dans les heures précédentes, les membres du Syndicat des professionnelles en soins des Cantons-de-l'Est-FIQ (SPSCE-FIQ) avaient ratifié dans une forte proportion l'accord signé à quelques jours de la date butoir de la fin septembre.

Les membres FIQ, soit les infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques, ont voté de façon électronique les 29 et 30 octobre derniers à 81,2 pour cent  pour l'entente. Rappelons qu'on a accompli le tour de force de réussir à harmoniser les 14 conventions collectives des 14 ex-établissements.