Arrêté deux fois la même journée pour des actions indécentes

Coupable d'action indécente, Jean-François Poisson passera les cinq prochains mois derrière les barreaux.

L'individu a été arrêté le 4 novembre dernier après deux événements où il s'est masturbé en public et pour s'être trouvé nu dans un endroit public.

En début de journée, Poisson avait été surpris dans l'entrée d'un immeuble de la rue Marquette à Sherbrooke alors qu'il se masturbait.

Il avait été arrêté une première fois par le Service de police de Sherbrooke vers 8 h pour ce premier événement.

Relâché après s'être engagé à respecter certaines conditions, Poisson est retourné au centre-ville de Sherbrooke.

Une fois dans le boisé en bordure de la rivière Saint-François au bout de la rue Abénaquis, il s'est dévêtu.

Un père de famille qui se promenait avec son enfant dans le secteur de la Place Nikitotek a aperçu Poisson dans son plus simple appareil.

Les policiers sont intervenus une deuxième fois dans le même avant-midi pour procéder à l'arrestation du suspect. Cette fois, il est resté détenu.

Devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec, Poisson a plaidé coupable aux trois accusations qui avaient été portées contre lui, soit d'action indécente, de s'être trouvé nu dans un endroit public et de bris de probation.

Son avocat Me Jean-Guillaume Blanchette et la procureure aux poursuites criminelles Me Laïla Belgharras ont présenté la suggestion commune.

Une probation de deux ans avec suivi notamment pour tout traitement en matière de problématique sexuelle a été imposée à l'individu qui des plusieurs antécédents judiciaires.