Un point de vente de drogue a été démantelé à Sherbrooke vendredi. 
Un point de vente de drogue a été démantelé à Sherbrooke vendredi. 

Arrestations pour trafic de drogue et non-respect de la distanciation physique 

Le va-et-vient à un point de vente de drogue à Sherbrooke a permis non seulement de mettre fin aux activités illicites et de saisir des stupéfiants, mais aussi de remettre neuf constats pour des infractions à la loi sur la santé publique instaurée en raison de la pandémie de la COVID-19.

Ce sont des constats d’infractions équivalents à 11 664 $ pour le non-respect des règles de distanciation physique qui ont été émis lors de l’opération effectuée jeudi sur la rue Brooks au centre-ville de Sherbrooke.

Neuf personnes qui se présentaient au point de vente ont reçu des constats d’infraction.

Les policiers sont intervenus au lieu de vente de stupéfiants qui avait aussi été identifié comme lieu de rassemblement.

« Les locataires ont participé ou toléré la participation à un rassemblement intérieur interdit selon la loi sur la santé publique. Durant une heure, neuf clients ont été interceptés sortant de cet endroit », explique la porte-parole du SPS, Isabelle Gendron.

Deux hommes de 27 et 51 ans ont été arrêtés sur place.

Ils étaient notamment en possession de cocaïne et de crack.

Des accusations de trafic de stupéfiants, de possession de cocaïne, de crack, de méthamphétamines dans le but d’en faire le trafic, de possession d’armes prohibées devraient être portées contre les individus arrêtés.

Le matériel lié au trafic de stupéfiants a été saisi par les policiers. 

« D’autres accusations pourraient survenir. L’enquête se poursuit dans ce dossier », signale Isabelle Gendron du SPS. 

C’est la division des enquêtes criminelles du groupe des crimes initiés du Service de police de Sherbrooke et de la Régie de police de Memphrémagog qui ont mené cette opération.

Des informations du public ainsi qu’une enquête ont permis de procéder à cette perquisition. 

Le groupe d’intervention a sécurisé les lieux. Le SPS assure que des mesures de protection adéquates ont été utilisées pour éviter la propagation de la COVID-19.