Stéphane Simoneau

Appel au calme et à la solidarité à Sherbrooke

Ne cédons pas à la panique! En ces temps de coronavirus, soyons plutôt rationnels et solidaires! a lancé vendredi le coordonnateur des services d’urgence à Sherbrooke, Stéphane Simoneau, au moment de placer tous les services de la Ville en mode préalerte.

Ainsi, toutes les bibliothèques municipales, les arénas et les piscines de la Ville seront fermés jusqu’à nouvel ordre, conformément aux directives émises jeudi par le gouvernement du Québec afin d’endiguer la propagation du coronavirus.

Après avoir annoncé que ces mesures étaient liées à la phase préalerte des mesures d’urgence, M. Simoneau a lancé un appel aux Sherbrookois en leur demandant de ne pas céder à la panique face à la situation, ce qui peut entraîner des comportements irrationnels, a-t-il dit. 

« Oui, il y a un réel danger pandémique pour le virus. Mais il y a un danger encore plus grand en ce qui concerne la réaction de la population, a prévenu M. Simoneau. Le virus, c’est une chose, mais le comportement humain peut avoir beaucoup plus d’impact. Ce que je demande aux citoyens, c’est de s’appuyer sur des bases factuelles. Les faits, c’est ce qu’on doit déterminer avant de poser une action », a-t-il insisté. 

« Les gens réagissent en ce moment en fonction d’un mouvement de panique, a-t-il déploré. Or, il ne faut pas céder à la panique. C’est un virus, certes, mais on va tous passer au travers. Oui, c’est un virus dangereux, mais il faut tenir compte des faits. Il y a juste une façon de s’en sortir, c’est en étant solidaire. Quand on se précipite dans les épiceries et qu’on vide les tablettes, le mot solidarité perd tout son sens », a rappelé M. Simoneau.  

Pour ce qui est de la phase préalerte des mesures d’urgence, M. Simoneau a indiqué qu’elle vise à préserver la chaîne de commandement des services essentiels. 

« Vous savez, les services essentiels, c’est beaucoup plus que les policiers et les pompiers. Une ville donne une panoplie de services, dont l’eau potable et les services sanitaires. On doit donc tout réévaluer notre offre de services pour s’assurer qu’il n’y a pas de bris dans les services essentiels.

Parmi les mesures qui seront mises en place, M. Simoneau a mentionné celles liées à la gestion de l’absentéisme qui découle de la mise en quarantaine de certains employés municipaux. Selon lui, le taux d’absentéisme auquel la Ville sera confrontée pourrait varier entre 10 et 50 %. D’où l’importance, a-t-il dit, de mettre en place des mécanismes de gestion. 

Pour ce faire, « nous allons rencontrer les syndicats et les employés au cours des prochaines heures pour les sécuriser par rapport à notre façon de faire. On se doit d’être un employeur modèle et éthique », a-t-il ajouté. 

M. Simoneau a indiqué que la décision de fermer les bibliothèques, les arénas et les piscines est liée directement aux directives imposées jeudi par le premier ministre François Legault à l’égard de tout rassemblement de plus de 250 personnes. 

D’autres mesures pourraient être annoncées suivant l’évolution de la situation, a précisé M. Simoneau, y compris le déclenchement de la phase alerte. « Les choses bougent très vite! »

Mesures appropriées

Présent aux côtés de M. Simoneau, le maire Steve Lussier a voulu se faire rassurant concernant les mesures liées à la phase préalerte. « Les mesures qu’on prend actuellement sont les bonnes, a indiqué le maire. Je demande à la population de suivre ces règles attentivement et on vous tiendra informé quotidiennement. »  

La présidente du Comité de la sécurité publique, Danielle Berthold, a pour sa part demandé à la population de faire confiance aux services mises en place. 

« Ça fait déjà plusieurs semaines qu’on est en préparation. On avait vu venir le coup. M. Simoneau est un homme très prévoyant. Je lui donne mon entière confiance. » 

La Ville a indiqué qu’elle allait tenir un point de presse quotidiennement, à 13 h 30, afin d’informer la population sur l’évolution des mesures qui seront mises en place entourant l’épidémie de coronavirus.