Mathieu Courchesne et Stéphanie Leclerc

Appel à la patience pour les rues partagées

La conseillère du district du Lac-des-Nations, Chantal L’Espérance, invite le groupe de citoyens du parc London à un peu de patience pour la mise en place d’un projet-pilote pour des rues partagées dans leur quartier. La Ville travaille à établir les critères pour définir quelles rues pourraient être partagées.

Les citoyens Stéphanie Leclerc et Mathieu Courchesne ont rappelé au conseil municipal qu’ils souhaitaient voir naître ce projet qui consiste à réduire la limite de vitesse à 20 km/h et à réaliser des aménagements pour rendre la rue plus étroite. « Est-ce que la Ville s’engage à réserver un budget pour déployer un projet-pilote, idéalement autour du parc de l’Ancienne-Caserne, dès 2020? », a demandé Mme Leclerc.

« La prochaine étape est de travailler les critères pour les rues partagées. Il faudra peut-être être un peu patient pour voir si nous pouvons y arriver en 2020. Maintenant, la balle est dans notre camp », a lancé Chantal L’Espérance.

La présidente du comité de la sécurité publique, Danielle Berthold, a indiqué que le projet sera présenté à son comité. « On essayera de voir si nous pouvons nous y pencher dès octobre. Si ce n’est pas octobre, ce sera novembre et nous tenterons de vous revenir avant les Fêtes pour que nous puissions nous enligner et voir s’il y aura un projet-pilote au printemps. »

Nicole Bergeron a indiqué que ce projet pourrait servir d’exemple. 

Karine Godbout a qualifié la présentation des citoyens d’inspirante.