Ayant laissé planer le doute sur ses intentions pendant plusieurs mois, la conseillère Annie Godbout a choisi de ne pas se présenter à la mairie de Sherbrooke. Elle défendra plutôt son siège de conseillère municipal.

Annie Godbout renonce à la course à la mairie

Annie Godbout ne sera pas de la course à la mairie de Sherbrooke. La conseillère du district de Rock Forest, qui n'avait pas caché son intérêt pour un affrontement avec le maire sortant Bernard Sévigny, choisit plutôt de solliciter un nouveau mandat de conseillère dans le nouveau district de Rock Forest, où elle se frottera à Bruno Vachon.
Mme Godbout a fait l'annonce de ses intentions sur Facebook mardi matin. « La politique, c'est une réelle passion pour moi. Servir et rencontrer les gens, c'est une mission de vie. C'est ma mission de vie. Au cours des quatre dernières années, il m'a fait plaisir de vous représenter, de servir les intérêts des citoyens, d'apporter des solutions, de défendre et débattre des différents enjeux sociaux et économiques auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui en 2017. J'aime beaucoup Rock Forest. Je suis fière de mon district. Je souhaite continuer à vous représenter », dit-elle dans une vidéo publiée en ligne.
Annie Godbout dit avoir tenu compte de plusieurs facteurs dans sa décision. « Je me disais que mes enfants seraient plus vieux au cours du prochain mandat, mais l'adolescence est une période importante et je souhaite pouvoir continuer à concilier le travail, la famille et la politique. Ce n'était pas dans mes plans, quand je me suis présentée il y a quatre ans, de briguer la mairie aussi vite. Je veux continuer à prendre de l'expérience. »
La conseillère municipale sortante estime qu'elle pourra continuer à influencer le débat à titre de conseillère. « Nous travaillons beaucoup dans l'ombre, mais dans les quatre dernières années, j'ai fait avancer beaucoup de dossiers à l'échelle de la ville, entre autres ceux de l'InfoSherbrookois, des terrains de soccer et de l'entrepreneuriat. Mais je ferai mon bilan en temps et lieu. Il reste que comme conseillère, j'ai une grande possibilité d'agir. »
Annie Godbout admet que les relations au conseil municipal ont pu constituer un irritant au cours des quatre dernières années. « Ç'a fait partie de ma réflexion, mais il y aura une nouvelle dynamique au conseil après les élections. On peut entre autres penser au départ de Serge Paquin, qui formait un duo avec le maire Bernard Sévigny. Le redécoupage des districts favorise aussi les candidats indépendants et je souhaite faire partie de ce nouveau conseil. »
Si les élus sortants sont souvent réélus à Sherbrooke, la présence de deux conseillers sortants dans Rock Forest donne d'emblée lieu à une lutte qui retiendra l'attention. « C'est sûr que c'est un défi. Bruno Vachon est un membre important du Renouveau sherbrookois. Mais quand je me suis lancée il y a quatre ans, plusieurs me trouvaient audacieuse de me présenter contre Serge Audet, connu pour ses multiples réalisations. Pour moi, c'est un peu le même scénario. En ce qui me concerne, je peux miser sur le fait que je demeure dans le district, ce qui n'est pas le cas de M. Vachon.
« De toute façon, les gens vont nous juger sur le travail que nous avons fait au cours des quatre dernières années. J'estime avoir été réfléchie, authentique, et d'avoir travaillé dans l'intérêt des Sherbrookois. »