Denis Bernier, directeur général de Destination Sherbrooke.

Aide au développement touristique: Destination Sherbrooke révise ses critères

Le Fonds de développement récréotouristique (FDRT) de Destination Sherbrooke, qui avait soulevé la grogne après une subvention de 25 000 $ accordée au Strom spa en début d'année, change de nom. Il devient le Fonds de performance et de promotion touristique.
L'organisme paramunicipal a annoncé les changements apportés au fonds mardi. Il indique que la nouvelle formule a été adoptée à l'unanimité par les membres du conseil d'administration. En 2017, Strom spa recevait le maximum qui pouvait être accordé à une entreprise privée dans le cadre du volet « Émergence » du FDRT. Les conseillères Diane Délisle et Danielle Berthold, toutes deux au conseil d'administration de Destination Sherbrooke, avaient avoué leur malaise devant cette aide accordée au privé. Dès lors, il avait été annoncé que les critères d'admissibilité au FDTR seraient revus.
Ainsi, le volet « Émergence » est aboli. Ce volet devait permettre de consolider les produits touristiques.
« Comme il s'agissait de nouvelles entreprises, il était difficile d'évaluer leur performance sur le plan touristique. L'analyse était davantage basée sur le potentiel que sur les résultats. Nous avons donc éliminé le volet pour enlever toute la subjectivité dans le traitement des demandes. Nous nous concentrerons sur la performance et sur les retombées pour Sherbrooke », explique le directeur général de Destination Sherbrooke, Denis Bernier.
Demeurent donc le volet « Performance touristique » et le volet « Promotion ». Le premier basera ses critères sur ceux du ministère du Tourisme (MTO). Pour en bénéficier, il sera nécessaire de déposer une étude de provenance et d'achalandage. Destination Sherbrooke peut toutefois contribuer au coût de l'étude si le MTO ne le fait pas déjà. Le second permet de verser un dollar pour chaque dollar investi par le promoteur si les placements publicitaires respectent les critères établis.
« Nous investissions environ 25 % du budget du fonds dans le volet « Émergence ». Nous suggérons d'en garder le cinquième pour aider à la réalisation des études et de diviser le reste à parts égales entre les deux autres volets. »
Les organismes à but lucratif peuvent constituer une clientèle admissible au nouveau fonds dans la mesure où ils peuvent démontrer leur performance touristique. Strom spa pourrait donc soumettre une nouvelle demande. « Nous ne regardons pas si la demande vient du privé ou non, mais si l'organisme performe sur le plan touristique et s'il fait la promotion de Sherbrooke à l'extérieur de la ville. » M. Bernier fait un parallèle avec Sherbrooke Innopole, qui n'hésite pas à venir en aide à des compagnies privées si la Ville en retire des bénéfices.
En 2017, le FDRT a permis de distribuer 173 166 $ à 14 projets. Destination Sherbrooke espère compter sur un budget au moins aussi généreux l'an prochain. « Les demandes sont largement supérieures à l'enveloppe. On ne souhaite pas une diminution, même que nous demandons probablement une majoration de l'enveloppe. »
Les formulaires pour postuler dans le volet « Performance » sont déjà disponibles. La date limite pour déposer une demande est le 29 septembre 2017.