Un adolescent aurait été agressé à l’arme blanche, jeudi matin à l’intersection des rues Dunant et Raoul-Bruneau. Le SPS a ouvert une enquête.

Ado agressé à l’arme blanche : l’enquête progresse lentement

Un adolescent de 17 ans aurait été agressé à l’arme blanche, jeudi matin à l’intersection des rues Dunant et Raoul-Bruneau.

La victime a été transportée par ambulance à l’hôpital, rapporte le Service de police de Sherbrooke (SPS) dans une dépêche.

« L’enquête qui débute nous apportera des réponses concernant les circonstances entourant l’événement », note Martin Carrier, porte-parole du SPS.

« Nous sommes à la recherche d’un ou de suspects. Nous cherchons aussi des témoins de l’événement et de l’arme du crime. »

M. Carrier n’était pas en mesure de dire si on craignait ou non pour la vie de la victime, ses informations étant trop fragmentaires en milieu d’avant-midi.

Les policiers ont été appelés à se rendre sur place vers 9 h 20. Un périmètre de sécurité a été mis en place. On a déployé des équipes d’identité judiciaire et d’enquête. 

En fin d’avant-midi, on apprenait que la victime était hors de danger.

« Le jeune homme a pu fournir quelques informations qui nous ont permis de faire avancer l’enquête », ajoute M. Carrier.

« La médiatisation a aidé. Nous avons reçu des informations de témoins. L’événement a eu lieu dans un endroit passant où plusieurs personnes circulent. » 

Un Magogois arrêté

Par ailleurs, un Magogois a été arrêté mercredi soir par les policiers de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) après une agression armée au couteau.

Il était vers 21 h 30 quand les patrouilleurs ont emprunté la rue Brassard. Ils sont arrivés par hasard face à une adresse où avait eu lieu une chicane un peu plus tôt, indique Sylvain Guay, lieutenant à la RPM.

Après enquête auprès des personnes à l’extérieur du logement, ils ont appris que l’homme « de 28 ans avait commis une agression armée d’un couteau en le lançant dans la direction d’une autre personne », dit M. Guay.

« Il a proféré des menaces, commis des méfaits dans le loyer et brisé ses conditions de remise en liberté de ne pas consommer d’alcool. »

L’individu connu des policiers et en attente de procédures pour du méfait et bris de conditions de remise en liberté a été arrêté et conduit au poste en attendant son transport pour sa comparution au palais de justice de Sherbrooke jeudi matin.