Neuf propositions faites par des employés et des médecins du CIUSSS de l’Estrie – CHUS pourront se concrétiser afin de contribuer à la sécurité, à la qualité et à l’humanisation des soins de santé.
Neuf propositions faites par des employés et des médecins du CIUSSS de l’Estrie – CHUS pourront se concrétiser afin de contribuer à la sécurité, à la qualité et à l’humanisation des soins de santé.

94 600$ pour améliorer la qualité des soins

Sherbrooke — Cette année, le Fonds Brigitte-Perreault de la Fondation du CHUS remettra une somme de 94 600 $ pour améliorer la qualité des soins et des services à l’Hôpital Fleurimont et à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke.

Au total, neuf propositions faites par des employés et des médecins du CIUSSS de l’Estrie – CHUS ont été retenues par le comité de sélection et pourront se concrétiser afin de contribuer à la sécurité, à la qualité et à l’humanisation des soins de santé. 

Une somme de 83 600 $ a été octroyée à ces neuf projets. De plus, quatre résidents ayant réalisé un projet d’évaluation et d’amélioration de la qualité de l’acte se partageront un montant de 10 000 $ alors que deux projets ayant obtenu une mention spéciale se partageront une bourse de 1000 $.

Parmi les neuf propositions retenues, le projet de création d’un environnement adapté pour les soins et services aux usagers souffrant de douleurs persistantes recevra une somme de 6500 $.

« Pour cette clientèle qui présente souvent une hypersensibilité sensorielle ou des souffrances psychologiques associées à la douleur, il est souhaitable de limiter les stimuli, tels le bruit et la lumière, et de créer une ambiance chaleureuse qui invite au confort et au mieux-être. Le nouvel aménagement du local permettra d’offrir un environnement paisible qui favorise la détente et la concentration », souligne la responsable, Paule Mathieu, thérapeute en réadaptation physique.

Un investissement de 10 000 $ sera fait dans le soutien aux équipes pour l’approche adaptée aux personnes âgées. « Afin d’encourager, soutenir et promouvoir cette approche, une infirmière sera dédiée une journée par semaine pendant un an comme ambassadrice », souligne Maryse Trudeau, directrice adjointe pour le Programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées.

Un autre montant de 10 000 $ sera investi dans la réflexion éthique pour tous. « Toutes les personnes œuvrant au CIUSSS de l’Estrie — CHUS seront un jour ou l’autre confrontées à une situation soulevant des enjeux éthiques. Ce projet consiste à produire quelques bandes dessinées portant sur des enjeux éthiques au quotidien qui suscitent fréquemment un malaise dans la pratique clinique. En présentant des exemples concrets selon le point de vue de l’ensemble des personnes impliquées, les BD visent à susciter une réflexion éthique. Publiées dans le journal interne, ces BD seront également disponibles sur le site internet pour le grand public », souligne-t-on dans la proposition de Sophie Brisson, conseillère-cadre en éthique clinique et organisationnelle.

Le Fonds Brigitte-Perreault de la Fondation du CHUS a été créé en 2005 à la mémoire de la Dre Perreault, gastroentérologue du CHUS, décédée à la suite d’un combat contre le cancer. L’objectif est que les patients et les familles puissent bénéficier de gestes, d’actions qui renseignent, protègent, rassurent, réconfortent, facilitent un parcours, une hospitalisation, une maladie ou une fin de vie. Depuis 2006, 111 projets ont reçu une approbation de financement à hauteur de 938 055 $ au total.


Les bourses Dre Rachel Bujold

Le Fonds Brigitte-Perreault remet, depuis six ans, des bourses Dre Rachel Bujold à des résidents ayant réalisé un projet d’évaluation et d’amélioration de la qualité de l’acte. Cette année, les lauréats sont :

  • Ximena Avila-Monroy, Pierre Robichaud et Sarah Vachon : Prise en charge du risque suicidaire après une hospitalisation en psychiatrie adulte – 2500 $
  • Katia Carle-Talbot : Révision des indications et de la qualité des spirométries faites à l’urgence du CHUS — 2500 $
  • Gabrielle Patenaude : Algorithmes de traitement pour l’approche de la première ligne dermatologique – 2500 $
  • Vincent Lévesque Dion : Contrôle de la qualité de l’acte dans l’évaluation des spécimens de cytologie thyroïdienne selon le TBSRTC — 2500 $

Un montant de 1000 $ est remis pour des mentions spéciales à :

  • Jessica Ruel-Laliberté : Salpingectomie opportuniste aux fins d’une contraception permanente — 500 $
  • Valérie Goettel et Virginie Plante : Dépistage de la néphropathie diabétique et de la dyslipidémie chez les adolescents atteints de diabète de type 1 – 500 $