Les personnes inscrites au Défi Everest de Sherbrooke devront se mesurer à la fameuse côte Don Bosco.

700 personnes défieront la côte Don Bosco

Près de 700 personnes sont inscrites pour se mesurer à la fameuse côte Don Bosco, à l’occasion du Défi Everest qui se tiendra à Sherbrooke le 6 octobre.

Les organisateurs sont des plus surpris de voir que 690 Sherbrookois se sont inscrits à cet événement qui se tiendra pour la première fois à l’extérieur de Rivière-du-Loup.

À LIRE AUSSI: Gravir 200 fois la côte Don Bosco pour la bonne cause

L’organisation du Défi Everest est fière d’avoir obtenu une réponse aussi positive du public, lance Valérie Tremblay, coordonnatrice. «Nous sommes agréablement surpris!»

«Notre objectif était de 500 inscriptions. Sur les 690 inscriptions, il y a une cinquantaine d’enfants. Il y a tout un engouement. Les inscriptions sont fermées, mais nous recevons encore des appels.»

Des Défis Everest auront lieu cette année à Témiscouata-sur-le-Lac  (14 septembre), à Rivière-du-Loup (20, 21 et 22 septembre), à La Pocatière  (28 septembre) et à Rimouski (29 septembre). Alors que tous les événements ont clos leur période d’inscriptions, un peu plus de 3500 inscriptions sont cumulées pour les cinq événements Défi Everest.

 « C’est un nombre fort appréciable pour une première année à l’extérieur de la ville qui a vu naître cet événement. Nous sommes comblés qu’autant de Québécois puissent prendre part à cette aventure qui allie bien-être personnel et communautaire », soulève Mme Tremblay.

Rappelons que pour le premier Défi Everest à Sherbrooke, on invitait la population à former des équipes de trois à 20 personnes pour gravir la côte à 200 reprises, soit l’équivalent des 8848 mètres de dénivelé du sommet de la terre. On leur demande de recueillir des fonds pour des organismes locaux ou régionaux pour montrer leur engagement le jour J, soit le 6 octobre.

Le Défi Everest est né à Rivière-du-Loup en 2013, dans la fameuse côte Saint-Pierre, d’une initiative d’Yvan L’Heureux. En six ans, plus de 6000 grimpeurs de 3 à 85 ans de partout au Québec ont participé et plus de 750 000 $ ont été redistribués à 231 organismes, a souligné Mme Tremblay.

«L’argent recueilli pour l’événement de Sherbrooke sera distribué à une trentaine d’organismes et d’écoles, dit-elle. Nous n’avons pas encore complété le décompte des sommes amassées.»

«Nous réussissons à couvrir les frais du défi grâce à l’implication de partenaires.»

Les participants ont pu prendre part à quelques séances d’entraînement au cours des derniers mois dans des rues montantes de Sherbrooke, poursuite la coordonnatrice depuis ses bureaux de Rivière-du-Loup.

«Ce n’est pas compétitif. C’est très simple comme événement. Tout ce que ça prend, c’est une côte et des espadrilles!»