Les travaux de reconfiguration de l’intersection des rues King Ouest et Bertrand-Fabi coûteront 640 000 $.

640 000 $ pour le coin King-Bertrand-Fabi

Les travaux de reconfiguration de l’intersection des rues King Ouest et Bertrand-Fabi coûteront 640 000 $. Les interventions qui prévoient l’ajout d’une voie de virage sur King Ouest et de deux voies sur Bertrand-Fabi sont prévues entre septembre et novembre.

Au conseil municipal la semaine dernière, les élus ont approuvé l’ajout de 140 000 $ à l’enveloppe de 500 000 $ réservée pour des interventions majeures en circulation et en signalisation qui vise à améliorer la sécurité des utilisateurs du réseau.

Rappelons que des modifications sont nécessaires à cette intersection, la plus achalandée de Sherbrooke, pour régler d’importants problèmes de circulation. Si la première phase est prévue cette année, des phases subséquentes prévoient une reconfiguration de la rue Comtois et l’ajout de feux de circulation à plusieurs intersections du boulevard Bertrand-Fabi.

Le conseiller Pierre Tremblay a formulé le souhait que les travaux se déroulent avant la rentrée scolaire pour éviter la congestion.

« Sur la carte des grands travaux de la Ville de Sherbrooke, ils sont planifiés pour septembre », a répondu sa collègue Annie Godbout.

« J’ai des préoccupations pour que nous positionnions bien la piste multifonctionnelle pour rejoindre la piste menant au centre-ville. J’ai cru comprendre qu’on reverra complètement le tracé à l’arrondissement », a-t-elle ajouté.

Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke, explique pourquoi les travaux se tiendront à l’approche de l’automne. « Nous sommes en processus juridique pour l’achat des parcelles de terrain dont nous avons besoin pour faire les travaux. Les gens qui sont propriétaires des bâtiments n’habitent pas la région. C’est difficile de les contacter et de réussir à les joindre. Les procédures s’étirent. »

Les travaux pourraient entraîner la destruction d’une parcelle de trottoir le long de la rue King Ouest, au coin de la rue Bertrand-Fabi. « Il faudra peut-être défaire une petite partie de trottoir, mais c’est très succinct. On ne pouvait pas faire un trottoir alors que nous avions l’argent, mais amener les citoyens à rien. Ce n’est pas sécuritaire. Nous étions obligés de faire notre portion de trottoir. On préfère miser sur la sécurité des gens. »