56 000 repas offerts par la Grande Table malgré la hausse des prix

Le prix des aliments est l'un des défis qui ont compliqué le travail l'équipe de l'organisme La Grande Table au cours des dernières années. Il a fallu faire preuve de débrouillardise.
<p>Ginette Valcourt</p>
Depuis trois ans, le nombre de repas fournis a explosé, passant de 33 000 à 56 000 par année, mentionne Ginette Valcourt, directrice générale de La Grande Table.
«Il a fallu tricoter serré, admet-elle. Nous n'avons pas eu le choix. Il a fallu se débrouiller avec la hausse des prix. Nous sommes comme une famille qui vit avec son pouvoir d'achat.»
«Si le brocoli est trop cher, on se contente de plus de carottes. Ça change la variété. Nous avons fait de petits miracles pour arriver à servir autant de repas. C'est en forte croissance... mais les budgets sont restreints.»
C'est dans une ambiance que La Grande Table lance sa campagne majeure de financement qui marque aussi son 25e anniversaire d'existence. Pour arriver à ces fins, l'organisme s'est fixé comme objectif d'amasser 250 000 $. On compte faire appel à l'ensemble de la communauté sherbrookoise et aux forces vives qui, de par leurs contributions de toutes sortes, permettent à tant de projets de voir le jour partout en ville et dans la région.
«La Grande Table étant à un moment tournant de son existence, il apparaissait essentiel au conseil d'administration de se doter d'une vision d'avenir dans le but d'assurer que notre organisme puisse continuer à offrir les services que nous avons développés au fil des années», ajoute Mme Valcourt.
«Mais au-delà des services, nous avons aussi des défis majeurs à relever au niveau de nos infrastructures et de nos installations.»
<p>Guillaume Tousignant</p>
C'est le 21 janvier 1991 que La Grande Table est née. Depuis le tout premier jour, l'organisme a pour mission de contribuer à l'amélioration de la qualité de vie des familles et des enfants en situation de précarité en offrant des repas chauds, ainsi qu'en favorisant l'intégration sociale et l'autonomie dans un milieu de vie familial. 
« Je veux lancer un message à la communauté sherbrookoise; je veux lui dire que nous avons besoin d'elle plus que jamais», a affirmé Guillaume Tousignant, président du conseil d'administration.
«Nous ne visons pas seulement à amasser des dons en argent, mais aussi à aller chercher toute contribution, sous différentes formes, tant que cela permettra à La Grande Table de pérenniser sa mission et ses activités.»
C'est sous le thème Tous ensemble pour La Grande Table que l'organisme fait le lancement d'une campagne majeure de financement en 2016
Les défis étant nombreux, le conseil d'administration s'est doté d'un plan stratégique en deux phases pour porter plus loin l'organisme. L'enjeu prioritaire ciblé étant de répondre davantage à court terme aux besoins du milieu en bonifiant nos services et notre fonctionnement.