Les travaux de réfection de la centrale Abénaquis coûteront 1 M$ de plus que prévu. Sur les six soumissionnaires ayant déposé un dossier pour obtenir le contrat, tous offraient leurs services pour un prix beaucoup plus élevé que les projections initiales.

1 M$ de plus pour la centrale Abénaquis

Les travaux de réfection de la centrale Abénaquis coûteront 1 M$ de plus que prévu. Sur les six soumissionnaires ayant déposé un dossier pour obtenir le contrat, tous offraient leurs services pour un prix beaucoup plus élevé que les projections initiales.

Selon les documents de la Ville de Sherbrooke, il s’agit de travaux de réfection de la conduite d’amenée et des vannes de garde.

« Ce qui est particulier dans ce projet, c’est qu’il y avait eu une évaluation de faite sur le coût du projet à 1,4 M$. Finalement, le plus bas soumissionnaire est à 2,4 M$. C’est un écart important et ce que les gens chez Hydro-Sherbrooke ont regardé, c’était pourquoi il y avait un si grand écart et s’il y avait lieu de procéder. C’est un projet qui est complexe, sur un vieil équipement de plus de 100 ans. Le prix volatil de l’acier peut jouer. L’évaluation du consultant avait probablement été faite un peu basse, parce qu’on a six soumissionnaires crédibles et ils sont tous beaucoup au-dessus du prix qu’on a », résume le président d’Hydro-Sherbrooke, le conseiller Julien Lachance.

Dans les documents de la Ville, les raisons expliquant ce coût plus élevé sont liées à l’accès difficile du site, à la nature spécialisée de travaux à effectuer, à la volatilité du prix de l’acier et à la rareté de la main-d’œuvre. « Les travaux touchent des équipements qui ont plus de 100 ans, ce qui dépasse leur durée de vie : le temps est donc venu de procéder à leur réfection ou à leur remplacement », lit-on dans ces documents.

On note aussi que de reprendre l’appel d’offres entraînerait sûrement des coûts supplémentaires. Le contrat est donc octroyé à Couillard Construction ltée. Les autres soumissionnaires proposaient des prix variant de 2,4 à 5,8 M$.

Cette dépense supplémentaire n’aura pas de conséquence sur l’endettement puisque les sommes nécessaires seront puisées à même les économies réalisées pour de l’implantation du poste Massé. Ces économies, chiffrées à 6,5 M$ à l’origine, sont encore un peu plus importantes. L’ampleur réelle de ces économies sera connue vers la fin de l’année, quand tous les dossiers liés au poste Massé seront fermés.