Pendant l’activité de sensibilisation « Plastic Attack », Julie Beaulieu (à gauche) a constaté avec des clients du IGA Chapdelaine que plusieurs produits, dont les asperges, venaient avec des éléments d’emballage non nécessaires.
Pendant l’activité de sensibilisation « Plastic Attack », Julie Beaulieu (à gauche) a constaté avec des clients du IGA Chapdelaine que plusieurs produits, dont les asperges, venaient avec des éléments d’emballage non nécessaires.

« Plastic Attack » : anatomie d'un panier d'épicerie

Camille Dauphinais-Pelletier
Camille Dauphinais-Pelletier
La Tribune
Une botte d’asperges retenue par deux élastiques, une boîte transparente et une couche supplémentaire de pellicule plastique. Tous ces emballages sont-ils vraiment nécessaires? C’est le genre de questions que voulaient soulever Julie Beaulieu et Camille Auger en organisant l’activité de sensibilisation « Plastic Attack » dimanche.