La copropriétaire de la boutique Joséphine, Josianne Ricard, accompagnée de son employée, Lucie Veilleux.
La copropriétaire de la boutique Joséphine, Josianne Ricard, accompagnée de son employée, Lucie Veilleux.

Sherbrooke sera-t-elle plus décorée cette année?

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
Malgré une projection d’achats des Fêtes légèrement à la baisse cette année, certains commerçants, dans le secteur de la décoration notamment, se réjouissent de voir les clients au rendez-vous. 

« Ce n’est plus le Black Friday, c’est le Black November », lance à la blague Stéphane Drouin, directeur général du Conseil québécois du commerce au détail (CQCD), à quelques jours de la date qui correspond traditionnellement au coup d’envoi de la période d’achats du temps des Fêtes.

« Même si on observe une hausse de popularité depuis quelques années en lien avec les articles de décoration du temps des Fêtes, on se rend compte que les gens sont vraiment à la recherche de confort et de positif en ce moment», explique Stéphane Drouin.

À cela, il ajoute que la solidarité entre voisins d’un même quartier et l’effet d’entraînement relié à la pénurie d’items en magasin influencent les habitudes de consommation.

« Tout le monde veut contribuer et faire sa part. Les gens le font pour leur moral, mais aussi pour celui des autres, croit-il. Plusieurs villes ont aussi accentué le phénomène en décorant plus tôt cette année dans le but justement d’apporter un peu plus de réconfort. »

Par ailleurs, selon un récent rapport du Baromètre CQDC, M. Drouin affirme que l’achat local et l’achat de produits québécois seraient à la hausse dans les intentions d’achats pour la période des Fêtes. « C’est une bonne nouvelle et cela aura un impact direct et positif sur notre économie », se réjouit-il.

Du réconfort pour emporter

À la boutique Joséphine située au centre-ville de Sherbrooke, on confirme effectivement cette tendance. « Le temps des Fêtes a commencé en octobre », raconte la copropriétaire Josianne Ricard, heureuse, mais tout de même un peu surprise et fatiguée.

« Depuis notre réouverture ce printemps, les affaires vont très bien. Les gens sont heureux de venir acheter des chandelles, des bijoux, mais aussi, et surtout des cadeaux pour leurs proches. Nous avons commencé les emballages du temps des Fêtes vraiment plus tôt qu’à l’habitude », dit-elle.

Jérémy Doyon, directeur du BMR à Bromptonville, constate de son côté un intérêt marqué pour la décoration dans les achats de ses clients. « Nos sapins et nos couronnes se sont vendus dans le temps de le dire. Il nous reste encore beaucoup de lumières, mais les items décoratifs sont vraiment populaires cette année. »

Il ajoute que La balade scintillante, organisée par Commerce Sherbrooke et Destination Sherbrooke, semble motiver plusieurs citoyens. « J’ai l’impression que le beau temps influence aussi le comportement des clients. Ils ont plus de temps et ils ont du plaisir à décorer en famille. Tant qu’à rester à la maison, aussi bien en profiter! »