La nouvelle secrétaire parlementaire de Développement économique Canada pour le Québec, Élisabeth Brière, est touchée de la marque de confiance du premier ministre Justin Trudeau à son endroit.
La nouvelle secrétaire parlementaire de Développement économique Canada pour le Québec, Élisabeth Brière, est touchée de la marque de confiance du premier ministre Justin Trudeau à son endroit.

Sherbrooke reste au coeur des préoccupations d’Élisabeth Brière

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Nommée secrétaire parlementaire de la ministre du Développement économique du Canada pour le Québec, la députée fédérale de Sherbrooke estime que cette nomination aura des retombées positives pour Sherbrooke.

« Je vais être encore plus au fait des programmes existants. Lorsque des gens vont me parler de leurs projets, je vais pouvoir plus facilement faire des liens avec les programmes en place et assurer le suivi », explique Élisabeth Brière.

Au cours des prochains jours, des rencontres sont prévues avec des entrepreneurs sherbrookois.

« Si les entrepreneurs voient une opportunité pour mettre de l’avant leurs projets, leurs idées, je vais être un pivot pour les faire avancer. Je couvre tout le Québec. Je vais relever ce défi pour répondre aux attentes et au mandat qui m’a été confié. J’étais prête et je suis ultra motivée », assure Élisabeth Brière.

La députée libérale de Sherbrooke et son équipe déménageront dans le bureau de circonscription, ce jeudi 19 décembre. Le local sera situé au 1640 de la rue King Ouest dans le même édifice que la CNESST à l’intersection de la rue Marchant.

« L’équipe est déjà en poste. Le travail n’a jamais arrêté notamment avec les dossiers d’immigration, de l’Agence de revenu du Canada et d’assurances-emploi notamment. Le bureau de circonscription sera accessible pour tous. Nous n’avons même pas besoin de monter de niveau à partir de la porte de la rue Marchant », signale Élisabeth Brière.

Les rénovations aux manèges militaires de Sherbrooke, l’agrandissement du pavillon Armand-Nadeau au parc Jacques-Cartier et la revitalisation de la prison Winter sont autant de projets que la députée Brière entend mener de front lors de la prochaine année.

« La prison est un beau produit d’appel pour le milieu touristique. Il y a un volet touristique à Développement économique Canada où pourrait vraisemblablement cadrer ce projet », signale Élisabeth Brière. 

L’aéroport de Sherbrooke et la sécurité ferroviaire demeurent aussi deux mandats qui seront à l’avant-plan en 2020.

La nouvelle secrétaire parlementaire de Développement économique Canada pour le Québec est touchée de la marque de confiance du premier ministre Justin Trudeau à son endroit.

« C’est la porte d’entrée de Développement économique Canada. Juste pour le Québec, ce sont 300 millions qui sont disponibles. Je veux être proche des gens, des collectivités pour répondre à leurs besoins », indique Élisabeth Brière.

Lundi, elle était présente à Warwick pour annoncer une aide financière de 1,7 million $ à la Coop Agri-Énergie Warwick pour le développement d’un biométhaniseur agricole coopératif. 

« Développement économique Canada, c’est la source d’annonces économiques au Québec. Je vais rencontrer les acteurs économiques pour les mettre en lien avec nos programmes. Je me sens investie de cette mission-là. Sherbrooke demeure cependant au cœur de mes préoccupations. J’ai une équipe qui va toujours être présente. Je vais conjuguer les deux mandats », assure Élisabeth Brière.

Deux mois après son élection, Élisabeth Brière réalise tout le privilège que les Sherbrookois lui ont octroyé en l’élisant députée fédérale de la circonscription de Sherbrooke.

« C’est un beau défi de siéger la Chambre des communes et de côtoyer les gens de tous les partis pour faire avancer les dossiers d’ici. Je suis contente de le faire pour Sherbrooke », souligne Mme Brière.