Steve Lussier, maire de Sherbrooke, Danielle Berthold, présidente du comité de sécurité publique, et Stéphane Simoneau, directeur du Service de protection contre les incendies ont fait part de l’importance pour les citoyens de demeurer préparés en cas d’urgence mineure comme majeure.

Sherbrooke présente sa « trousse des 72 heures »

La Ville de Sherbrooke souligne l’importance pour les citoyens de demeurer préparés en cas d’urgence mineure comme majeure.

Le directeur du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke, Stéphane Simoneau, interpelle les citoyens : « Et vous, que faites-vous pour la sécurité de votre famille? » Dans le cadre de la Semaine de la sécurité civile, il encourage les Sherbrookois à prendre conscience de leurs responsabilités en cas d’urgence.

Les citoyens sont d’ailleurs invités à mettre en place leur « trousse des 72 heures » en consultant la section « Sécurité civile » du site Web de la Ville. 

« Les gens n’en ont pas idée, mais les 72 premières heures sont les plus difficiles à organiser », soutient M. Simoneau. La section permet aux familles de faire leur profil de vulnérabilité, de comprendre leurs besoins et de connaître les actions à poser lors d’une situation comme une inondation ou une panne de courant.

Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, ainsi que la présidente du comité de sécurité publique, Danielle Berthold, en profitent pour introduire le plan de sécurité civile révisé qui sera adopté par le conseil municipal dans quelques jours. 

De plus, 36 formations « Héros en 30 » seront offertes gratuitement à la population entre les 6 et 12 mai. Ces séances de 30 minutes ont pour but d’apprendre aux citoyens les gestes essentiels pour sauver une vie, comme la réanimation cardiorespiratoire (RCR) sans ventilation. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire au www.sherbrooke.ca/herosen30.

« Même la plus organisée des municipalités ne peut se considérer à l’abri des catastrophes », affirme le maire Lussier. Il souligne cependant que la Ville de Sherbrooke est très bien préparée : « On ne sait jamais à quel moment ça peut arriver, mais je suis très fier de voir que nos services sont prêts à intervenir au besoin ». Des actions ont récemment été posées, comme l’investissement de 2,85 M$ pour la construction d’une nouvelle caserne qui sera située dans l’arrondissement de Lennoxville.

Le Service de protection contre les incendies a aussi fait l’acquisition d’un nouveau camion autoportant au coût de 1,3 M$.