Hélène Pigot était tout sourire le 5 novembre lors de la soirée des élections.

Sherbrooke Citoyen revendique l'opposition officielle

Même s’il n’a pas été porté au pouvoir, le parti Sherbrooke Citoyen entend bien rester présent dans l’univers politique municipal. La chef Hélène Pigot souhaite même jouer le rôle d’opposition officielle.

« C’est le mandat que je nous donne pour les quatre prochaines années, signale Mme Pigot, qui veut rester à la tête du parti. Il y a une autre opposition, le parti de M. Sévigny, mais honnêtement j’ai des doutes puisqu’il s’agit plus d’un rassemblement de personnes que de gens liés par des idées communes comme c’est le cas pour nous. »

« Mais je veux être claire, nous serons une opposition constructive, précise-t-elle. Nous ne chercherons pas à récriminer M. Lussier. Nous serons là pour signaler les moins bons coups, mais aussi les bonnes idées. Nous voulons faire avancer la Ville. »

Pour ce faire, Sherbrooke Citoyen profitera de la présence au conseil municipal d’Évelyne Beaudin, seule candidate du parti à avoir gagné la confiance des électeurs le 5 novembre dernier.

« C’est important de continuer à réfléchir et poursuivre ce qu’on a commencé, mentionne Mme Pigot, qui retourne à son métier d’enseignante en informatique à l’Université de Sherbrooke. C’est certain que nous allons rester une voix politique que les Sherbrookois pourront entendre et Évelyne sera la porteuse de nos idées au conseil municipal. »

Lors des dernières élections, 11 299 électeurs ont voté pour Hélène Pigot à la mairie. Cinq candidats de Sherbrooke Citoyen ont terminé bon deuxième dans leur district.

« Cet appui significatif indique que le désir d’une nouvelle vision de la politique municipale est bien enraciné à Sherbrooke », souligne Mme Pigot dans une lettre ouverte envoyée à La Tribune (à lire dans la section Opinions).

« Les enjeux municipaux présentés tout le long de cette campagne devront donc figurer à l’agenda municipal, que ce soit la ligne de bus express sur la King, la diversification des sources de revenus de la Ville, la politique de logement social et une revitalisation du centre-ville transparente, en harmonie avec l’architecture existante et en accord avec ses habitants et les organismes qui les représentent », ajoute Hélène Pigot.

« Je souhaite réitérer à tous ceux qui ont applaudi à une dynamisation du débat municipal que Sherbrooke Citoyen continuera de promouvoir des politiques inclusives au service de sa population et veillera à ce que Sherbrooke prenne le virage du futur », résume-t-elle.

Afin de rester présent dans le paysage politique, Sherbrooke Citoyen souhaite notamment augmenter sa présence dans les comités de quartier en plus de prendre position sur les dossiers chauds. Une assemblée générale aura lieu au mois de janvier pour entériner la composition du nouveau conseil exécutif.