Sherbrooke affiche son soutien à Toronto

Afin d’offrir son soutien aux familles des victimes et à la population de la ville de Toronto, les drapeaux devant l’hôtel de ville de Sherbrooke ont été mis en berne mardi.

« Une nouvelle comme celle-ci touche tous les membres du conseil municipal et nous avons une pensée particulière pour les proches de ces victimes et pour M. John Tory, maire de la Ville de Toronto, a soutenu le maire de Sherbrooke, Steve Lussier.

Lire aussi: Attaque à Toronto: Alek Minassian accusé de 10 meurtres

«Nous tenons à leur exprimer nos plus sincères condoléances.»

Couillard exprime son horreur

Pour sa part, le premier ministre Philippe Couillard a exprimé mardi son «horreur» devant la «terrible tragédie» survenue à Toronto la veille.

En point de presse à l'Assemblée nationale à Québec, il a témoigné de sa solidarité envers les victimes et leurs proches.

Il a affirmé que c'était une horreur que cela survienne en plein milieu d'une ville moderne, démocratique et libre comme Toronto.

Il a aussi dit ne pas savoir encore si des Québécois comptaient parmi les victimes.

10 chefs de meurtre au premier degré

L'homme arrêté pour l'attaque à la camionnette mortelle survenue lundi à Toronto a été accusé de 10 chefs de meurtre au premier degré, mardi matin.

Alek Minassian, un homme de 25 ans de Richmond Hill en Ontario, fait aussi face à 13 chefs de tentative de meurtre.

L'homme a comparu dans une salle d'audience bondée à Toronto, vêtu d'une combinaison blanche. Les seules paroles qu'il a prononcées pendant la brève audience ont été son nom.

La police a arrêté Alek Minassian moins d'une demi-heure après l'incident, survenu vers 13h30, lundi.

Les autorités ont confirmé que 10 personnes étaient mortes et 15 autres avaient été blessées dans l'attaque, dont certaines grièvement.