La Tribune
Près de 30 % des employeurs sondés par la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, comptent un ou plusieurs employés qui ont dû retarder leur retour au travail après un congé parental faute de place dans les services de garde.
Près de 30 % des employeurs sondés par la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, comptent un ou plusieurs employés qui ont dû retarder leur retour au travail après un congé parental faute de place dans les services de garde.

Services de garde : retour au travail retardé en raison du manque de places

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
SHERBROOKE — Près de 30 % des employeurs sondés par la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, comptent un ou plusieurs employés qui ont dû retarder leur retour au travail après un congé parental faute de place dans les services de garde.