Francis Veilleux en est à sa troisième condamnation en matière de cambriolages et d'introductions par effraction.

Série de vols à Sherbrooke : Veilleux écope de 30 mois de prison

Francis Veilleux a pris le chemin du pénitencier jeudi pour son implication dans la série de vols commis à Sherbrooke au mois de mars. L'homme âgé de 22 ans, qui a reconnu sa culpabilité à 14 chefs d'accusation, a été condamné à 30 mois de prison.
Compte tenu de sa détention depuis son arrestation le 26 mars, Veilleux passera en réalité les 27 prochains mois dans un pénitencier fédéral.
Le juge Conrad Chapdelaine s'est ainsi rendu à la suggestion commune de l'avocat de Veilleux, Me Benoît Gagnon, et de la procureure du ministère public, Me Geneviève Crépeau.
À la vue de sa conjointe et de son nouveau-né présents dans la salle d'audience, Veilleux a accueilli la peine qui lui a été imposée en pleurant.
« À part de dire que je regrette ce que j'ai fait, je n'ai rien à ajouter », a répondu d'une voix éteinte le jeune père de famille lorsque le juge lui a demandé s'il avait quelque chose à dire concernant la peine qui allait lui être imposée.
« La suggestion de 30 mois peut vous sembler surprenante, lui a alors expliqué le juge Chapdelaine, mais lorsqu'on considère vos antécédents judiciaires, il s'agit d'une peine qui est somme toute assez clémente. »
Veilleux en est en effet à sa troisième condamnation en matière de cambriolages et d'introductions par effraction.
Dans le cas présent, il s'est reconnu coupable dès la première occasion à 11 chefs d'introduction ou de tentative d'introduction par effraction, un chef de déguisement, un chef de recel et un chef de possession d'outils de cambriolage. Les méfaits ont été commis entre les 11 et 26 mars au Centre de foires de Sherbrooke, à la base de plein-air André-Nadeau, au Centre de formation professionnelle 24 - Juin, au Complexe Thibault-GM, au chalet du mont Bellevue ainsi qu'aux restaurants Shogun Sushi et Pizzeria Stratos, de la 12e Avenue Nord.
La série de vols a occasionné des dommages aux propriétés évalués à 13 000 $ et des pertes en argent et en matériel de l'ordre de 16 500 $.
Veilleux est le deuxième individu à recevoir une sentence dans cette affaire impliquant trois individus. Michael Sanders a été condamné à 15 mois de prison, tandis qu'un troisième accusé, Francis Deslauriers, a été remis en liberté afin de suivre une thérapie.
Tant la poursuite que le ministère public ont motivé leur suggestion commune par le fait que Veilleux présente « un haut potentiel de réhabilitation ». Depuis sa dernière sortie de prison, celui-ci a en effet complété avec succès une formation au cégep et fondé une famille.
Me Gagnon a soumis que son client avait connu des problèmes de consommation par le passé et qu'il entend profiter de son séjour dans un établissement pour se soumettre à une thérapie.