La Tribune
L’Ordre des pharmaciens du Québec a retenu sept jours d’audiences disciplinaires en janvier pour ses membres accusés d’avoir laissé à une entreprise pharmaceutique l’accès à des dossiers de leur clientèle.
L’Ordre des pharmaciens du Québec a retenu sept jours d’audiences disciplinaires en janvier pour ses membres accusés d’avoir laissé à une entreprise pharmaceutique l’accès à des dossiers de leur clientèle.

Sept jours d’audiences pour la cause des pharmaciens accusés par l’Ordre

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
L’Ordre des pharmaciens du Québec a retenu sept jours d’audiences disciplinaires pour ses membres accusés d’avoir laissé à une entreprise pharmaceutique privée l’accès à des dossiers confidentiels de leur clientèle.