Mélissa Généreux, directrice de la Santé publique de l'Estrie

Sept décès pourraient être reliés à la chaleur extrême

Les autorités prennent des mesures exceptionnelles pour freiner la vague de décès et de coups de chaleur liés à la canicule qu’on a qualifiée d’historique.

Jeudi matin, on a révélé que sept décès pourraient être reliés à la chaleur extrême sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. Selon Mélissa Généreux, directrice de la Santé publique de l'Estrie, on a aussi atteint la quarantaine de cas de coups de chaleur.

Lire aussi: Canicule : le bilan des décès grimpe à cinq

Canicule: la CNESST a reçu des plaintes

«On parle toujours de personnes âges et souffrant de maladie chronique», explique-t-elle encore. «On ne retrouve pas d’enfant.»

«Il n’y a pas non plus de ville ou de territoire précis représenté. »

Les appels à Info-Santé sont toujours en hausse, de même que les transports en ambulance. Habituellement, on en dénombre 100 par jour environ. On a atteint les 140 transports par jour.»

Mme Généreux assure que tout a été mis en œuvre pour atténuer les effets de la chaleur. Au début de la semaine, on a mobilisé les ressources en vue de cette longue période de chaleur, dit-elle.

«On a mobilisé les ressources en fonction de l’évolution de la situation et selon les besoins de la situation», note-t-elle.

«Nous demandons aux gens de s’informer de l’état de santé des personnes de leur entourage. C’est un message que nous diffusons depuis le début.»

La vague de chaleur qui sévit sur le Québec depuis près d'une semaine a fait 33 morts, dont 18 à Montréal seulement, ont indiqué les autorités de la Direction de santé publique jeudi, rapporte la Presse Canadienne.