La Tribune
Selon l’Association des travailleurs en signalisation routière du Québec, 20 signaleurs sont blessés par année et six sont décédés au cours des sept dernières années. Le manque d’expérience des signaleurs peut être à l’origine de situations dangereuses.
Selon l’Association des travailleurs en signalisation routière du Québec, 20 signaleurs sont blessés par année et six sont décédés au cours des sept dernières années. Le manque d’expérience des signaleurs peut être à l’origine de situations dangereuses.

Sécurité des signaleurs: la formation en ligne critiquée

Simon Roberge
Simon Roberge
La Tribune
Pour devenir signaleur au Québec, il faut suivre une formation en ligne et réussir un examen. Carte en main, une personne peut alors se faire engager et ensuite être envoyée sur le terrain. Cette situation, en vigueur depuis 2013, est problématique selon l’Association des travailleurs en signalisation routière du Québec (ATSRQ) et est en lien direct avec plusieurs accidents dans la province.