La députée fédérale de Sherbrooke, Élisabeth Brière, lors de la conférence de presse chez Moisson Estrie samedi matin.
La députée fédérale de Sherbrooke, Élisabeth Brière, lors de la conférence de presse chez Moisson Estrie samedi matin.

Sécurité alimentaire : plus d’un demi-million du gouvernement fédéral pour soutenir les Sherbrookois

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Le gouvernement du Canada versera une somme de 508 526 $ destinée à l’amélioration de la sécurité alimentaire. Avec ces fonds fédéraux, les quatre organismes sélectionnés pourront soutenir les Sherbrookois qui sont confrontés aux différentes conséquences sociales, économiques et sanitaires de la pandémie.

La députée fédérale de Sherbrooke, Élisabeth Brière, en a fait l’annonce samedi matin lors d’une conférence de presse dans les locaux de Moisson Estrie.

Selon les informations du communiqué de presse, cette somme monétaire provient du Fonds d’urgence pour la sécurité alimentaire de 100 millions de dollars annoncé en avril dernier par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau. En quelques mots, elle a pour but de soutenir les banques alimentaires et les organismes communautaires locaux.

Sur le plan local, ces fonds fédéraux aideront les quatre organismes suivants à s’adapter adéquatement à la crise de la COVID-19: Moisson Estrie, le service d’aide à la famille de l’Armée du Salut, la Chaudronnée de l’Estrie et la Grande Table.

« Dès le début de la crise, je suis allée à la rencontre des différents organismes au service de la population dans le besoin. J’ai pu constater le travail de première ligne qu’ils font et laissez-moi vous dire qu’ils travaillent tous très fort et ils font un travail remarquable », mentionne la députée fédérale de Sherbrooke.

Une quantité suffisante d’aliments pour la préparation des repas et l’acquisition d’équipements plus performants en cuisine figurent parmi les priorités.

Les fonds fédéraux pourront également être utilisés pour l’embauche d’employés temporaires dans le but de combler le manque de bénévoles ou pour mettre en place des mesures supplémentaires sur le plan sanitaire.

« Ce financement leur permettra de continuer à offrir une sécurité alimentaire à plusieurs Sherbrookoises et Sherbrookois », estime Élisabeth Brière.

Partout au Canada, la demande est accrue. D’ailleurs, « plus de 1 800 banques alimentaires et organismes communautaires locaux de partout au Canada ont reçu de l’aide sous la forme du financement annoncé par le premier ministre », précise notamment le communiqué de presse.