Sébastien Jacques a amorcé sa marche de 5000 km.

Sébastien Jacques amorce sa marche de 5000 km

Comme si la vie ne voulait jamais lui faciliter les choses, la neige s'est abattue sur la région au moment où Sébastien Jacques entreprenait sa marche de 5000 km samedi matin. Il en faudra cependant bien plus pour détourner le Magogois de son périple.
« C'est sûr que ce n'est pas l'idéal, mais encore là, c'est un peu le message que je partage quand je parle aux gens. Je n'ai pas choisi d'avoir cette météo-là, mais je choisis comment je vais réagir. Ça va être un petit défi pour la journée, on va sourire et rire à travers ça aujourd'hui. »
Le Magogois de 28 ans entend notamment donner des conférences dans les écoles afin de partager son bonheur de vivre, livrer un message d'espoir et aider les jeunes à surmonter les épreuves auxquelles ils font face.
« Je ne suis pas quelqu'un qui aimait tant avoir l'attention du monde, mais je suis content de voir la réaction des gens, surtout de les entendre me dire que ça [son expérience] les a aidés à passer à travers certaines choses. Pouvoir donner un sourire à quelqu'un qui fait face à des épreuves difficiles en ce moment, c'est juste pour ça que je fais ça. »
Il atteste néanmoins qu'il continuera d'apprendre à se connaître davantage à travers son périple, tout comme il l'a fait à travers la maladie.
« Je vais marcher, je vais être huit heures par jour seul normalement et je ne suis pas quelqu'un qui écoute tant de musique, donc je vais souvent être dans mes pensées! C'est clair que ça va être une aventure où je vais encore en apprendre plus sur moi. J'ai eu quatre ans de problèmes de santé où j'ai appris beaucoup et j'ai hâte de voir comment je vais m'ajuster à sortir de ma zone de confort, à avoir mal, à avoir de la difficulté et à faire face à des épreuves. »
« Une preuve de persévérance »
Plus d'une cinquantaine de personnes, dont de nombreux parents et amis, se sont présentées à la pointe Merry, à Magog, pour encourager Sébastien Jacques dans son voyage qui doit lui faire ultimement traverser les États-Unis d'est en ouest à pied.
« C'est une preuve de persévérance et on est vraiment très fiers de tout le chemin qu'il a parcouru et de tous les efforts qu'il a mis et les petits deuils qu'il a mis de côté pour pouvoir se rendre où il est rendu, on est vraiment fiers de lui », a insisté Valérie Drouin, qui avait fait le chemin depuis Carignan pour marcher quelques kilomètres en compagnie de son cousin.
Ce dernier a amorcé sa marche sur le coup de 10 h en se dirigeant vers Montréal par la route 112, d'où il bifurquera vers Québec. Il doit ensuite prendre l'avion jusqu'en Virginie, où son kyste au cerveau a été diagnostiqué, avant de marcher jusqu'en Californie, où des médecins spécialistes l'ont guéri. Il parcourra une distance variant entre 35 et 40 kilomètres chaque jour jusqu'en novembre.
« Ça fait chaud au coeur de voir tout ce monde qui est arrivé aussi tôt même s'il ne fait pas beau, a déclaré l'ancien espoir de tennis. Ça me donne une petite tape dans le dos pour m'encourager dans mes premiers pas. »
Athlète d'élite et membre de l'équipe de tennis de Virginia Tech, Sébastien Jacques est tombé progressivement dans la déchéance physique à compter de 2010. Après des batteries de tests peu convaincants, on lui a finalement diagnostiqué une imposante masse au cerveau qu'aucun médecin du Québec se sentait apte à lui retirer. Loin de se laisser abattre, Sébastien Jacques s'est rendu en Californie en 2015 pour subir son opération au cerveau. Une campagne de financement organisée pour lui venir en aide avait permis d'amasser plusieurs dizaines de milliers de dollars, argent qui avait servi à payer la névralgique intervention chirurgicale qui a changé sa vie.
« Sébastien a toujours été inspirant, même avant la maladie, précise son oncle Jacques Drouin, qui était sur place même s'il venait lui-même d'obtenir son congé de l'hôpital. Quand il était au tennis, c'était tout un joueur et un bon petit gars. Il aide le monde, il fait de bonnes choses pour les jeunes... il fait son chemin. »
Pour suivre le parcours de Sébastien Jacques, vous pouvez consulter son site internet : sebastienjacques.com 
«Un message d'espoir» qui précèdera le voyageur
L'histoire de Sébastien Jacques devrait le devancer rapidement dans sa marche au cours des prochaine semaines par l'entremise des réseaux sociaux.
Le Magogois est au coeur d'une émouvante vidéo conçue par l'entreprise sherbrookoise Joy and Glory factory, qui affirme avoir pour objectif « de traduire l'émotion en images ». Une mission qui s'est avérée particulièrement facile à réaliser dans le cas du jeune miraculé, admet le fondateur de l'entreprise et réalisateur de 5000 km d'espoir, Patrick Côté.
« L'émotion était très forte pour moi, parce qu'on a tous vu son histoire au départ, la collecte de l'argent et les étapes suivantes, mais là, de voir l'après où il est pétant de santé, c'est une réussite sur toute la ligne. Ça brasse les émotions, mais au-delà de tout ça, c'est très génial et inspirant », note le graphiste de formation.
La vidéo, tournée en français et en anglais, a été complétée samedi au moment du départ de Sébastien Jacques. Il y relate son parcours, les épreuves qu'il a dû traverser et l'importance de ne jamais abandonner. On y voit également des images marquantes de ses premiers pas après la chirurgie et la cicatrice laissée par celle-ci.
« Il a toute une histoire et quand il la raconte, lui, c'est exceptionnel. Tu la ressens tout de suite. En images, c'est doublement fort. C'est vraiment authentique. Sa mère était sur place et a filmé. C'était les premiers pas qu'il faisait. Il n'y a rien de plus véridique que ça », relate M. Côté, clairement ému.
« Ça s'est fait très facilement, a-t-il ajouté lorsque questionné à propos du tournage. Il est très authentique, gentil et honnête. Tu parles avec lui et c'est spontané. Samedi dernier (le 25 mars), on s'est donné quelques heures, on a tourné ça ensemble de manière spontanée à des endroits importants pour lui, comme le court de tennis à Magog et on voulait boucler la boucle samedi avec les gens qui l'accompagnaient pour la marche. »
Patrick Côté ne cache pas que l'histoire de Sébastien Jacques est le sujet le plus inspirant sur lequel il a eu la chance de travailler.
« Clairement, oui, et je me suis fait un ami à travers ça. C'est un message d'espoir. On vit dans un monde qui n'est pas toujours facile. On connait tous des gens qui traversent des moments difficiles, qui vivent des ennuis, et c'est très actuel le message que Sébastien aborde à travers son périple. » Charles Beaudoin
Pour voir la vidéo en français, vous pouvez consulter le https://vimeo.com/210188935?from=outro-embed