« Si les gens choisissent l'anonymat, comme ils y ont droit, la folie peut durer longtemps, les gens vont chercher le gagnant, les médias vont finir par aller cogner à leur porte. Alors que là, la conférence de presse dure 15 minutes et puis c'est fini. Les gagnants peuvent refuser toutes les demandes d'entrevues qui vont suivre. Dans une semaine, on n'en parlera plus », explique Patrice Lavoie, directeur des affaires publiques chez Loto Québec.

Se dévoiler pour mieux tourner la page

Ann-Marie Francis, 55 fois millionnaire, a choisi de dévoiler son identité sous les conseils de Loto-Québec. « Si les gens choisissent l'anonymat, comme ils y ont droit, la folie peut durer longtemps, les gens vont chercher le gagnant, les médias vont finir par aller cogner à leur porte. Alors que là, la conférence de presse dure 15 minutes et puis c'est fini. Les gagnants peuvent refuser toutes les demandes d'entrevues qui vont suivre. Dans une semaine, on n'en parlera plus », explique Patrice Lavoie, directeur des affaires publiques chez Loto Québec.
Mme Francis ne risque-t-elle pas d'être harcelée à son retour à la maison par parents, voisins ou amis qui voudraient leur part du gros lot? « Nous sommes là pour conseiller les gagnants », ajoute Patrice Lavoie.
Les gagnants de plusieurs millions de dollars à la loterie ne sont pas laissés à eux-mêmes : Loto-Québec leur offre soutien et conseils pour éviter qu'ils ne dilapident leur argent ou ne fassent de mauvais investissements.
« Des cas comme celui des Lavigueur, ça ne se produit plus de nos jours. Les gens sont mieux encadrés et connaissent davantage la valeur de l'argent aujourd'hui. Les gens sont conscients que s'ils gagnent un million à 30 ans, l'argent ne va pas durer longtemps s'ils font des folies », soutient M. Lavoie.
Le plus sage conseil du lot, hormis celui de faire affaire avec une institution financière : attendez, réfléchissez. « On dit souvent aux gens de se faire une liste de ce qu'ils aimeraient s'acheter aujourd'hui, d'attendre six mois et de refaire la liste : elle est souvent moins longue », image M. Lavoie.
Les Sherbrookoise Suzanne Laurette Poisson et Hélène Gosselin avaient gagné un gros lot de 23 846 591 $ en 2016.
Les Estriens ont la main heureuse
Les Estriens ont eu la main heureuse pour remporter des gros lots de Loto-Québec. Rarement a-t-on accordé plusieurs millions à des détenteurs du billet gagnant ne faisant pas partie d'un groupe.
Au début de 2016, deux amies de longue date se sont partagé 23 846 591 $ du Lotto 6/49 du 2 janvier. Suzanne Laurette Poisson et Hélène Gosselin s'étaient présentées au siège social de Loto-Québec pour réclamer l'argent.
Les deux grandes gagnantes avaient l'habitude de se procurer des billets de loterie toutes les semaines depuis quelques années, ont-elles mentionné lors de la conférence de presse. Le gros lot remporté par les deux Sherbrookoises avait fait son effet au magasin Maxi & Cie du boulevard de Portland, où le billet gagnant avait été acheté.
Des millions $ en 2012
Quatre ans plus tôt, un couple d'East Angus avait remporté le gros lot de 22,5 millions en compagnie de ses deux filles, des deux gendres et d'un autre couple d'amis.
Pauline Mercier-Boisvert et Richard Boisvert avaient arrêté de se procurer régulièrement des billets de loterie depuis un bon bout de temps déjà. Mais à la veille du jour de l'An, les deux Angussiens ont fait une exception en achetant en groupe quelques combinaisons du Lotto 6/49.
En août, toujours en 2012, deux amis de Magog ont remporté plus de 30 millions $ au tirage du Lotto 6/49. Gilles Potvin et Réjean Chartier sont les chanceux qui avaient en main le billet gagnant. Le billet gagnant avait été acheté au Metro Plouffe de Magog, qui recevrait 300 000 $, soit 1 % du gain.
Un mois avant, le plus important montant gagné au cours des dernières années, soit 50 millions $, est revenu à un couple de Victoriaville. Carole Frenette et Alain Fontaine ont eu le plaisir d'entendre la fameuse musique du terminal qui annonce un lot important du Lotto Max. Ils avaient remporté la plus grosse somme jamais remise par Loto-Québec à ce jour.
En décembre 2011, la famille Vigneault a célébré Noël avant le temps. Le cadeau n'était rien de moins qu'un chèque de 11 810 088 $ offert par Loto-Québec. Simone Vigneault, âgée de 82 ans, et son fils Yves avaient remporté le gros lot du tirage de la Lotto 6/49.
À Valcourt, Loto-Québec a fait dix millionnaires d'un coup en avril 2009. Un groupe de Valcourtois avait remporté le gros lot du Lotto 6/49. Ces dix chanceux se sont séparé un montant de 15 267 589 $, soit un peu plus de 1,5 M$ par personne. Claude Plante