L’eau à haute teneur en minéraux: dangereuse pour la santé?

DÉTECTEUR DE RUMEURS / Des millions de gens boivent de l’eau à haute teneur en minéraux, aussi appelée «eau dure». Est-ce dangereux pour leur santé? L’Organisation pour la science et la société et le Détecteur de rumeurs se sont penchés sur la question.

Qu’est-ce que l’eau dure?

L'eau dure est une eau dans laquelle est dissoute une forte concentration de minéraux, comme les carbonates, chlorures et sulfates de calcium et de magnésium. La «dureté» de l'eau dépend de sa provenance. Une eau souterraine entrée en contact avec des roches poreuses qui contiennent des dépôts de minéraux, comme du calcaire ou de la dolomite, sera plus « dure », alors qu'une eau provenant d'un glacier ou qui coule à travers un amas de roches dites magmatiques sera beaucoup plus «douce».

Cette dureté est mesurée en milligrammes de carbonate de calcium (CaCO3) par litre d'eau ou, plus simplement, en parties par million (ppm). Les chiffres demeurent les mêmes puisque 1 mg/L = 1 ppm. Règle générale, une eau qui contient moins de 60 ppm est considérée comme douce. Une eau se situant entre 60 et 120 ppm est modérément dure et une eau supérieure à 120 ppm est qualifiée de dure. À titre indicatif, l'eau de Montréal est typiquement aux alentours de 116 ppm, c'est-à-dire modérément dure, alors que l'eau de mer se tient autour de 6630 ppm en raison des multiples sels qui y sont dissous.

On peut parfois reconnaître une eau dure à son odeur ou à sa couleur. Elle semblera trouble si elle contient un excès de sels qui ne peuvent plus s'y dissoudre. De plus, si la concentration de calcium dépasse les 100 ppm, l'eau va probablement « goûter drôle ». Bien que le consommateur préfère souvent une eau claire et sans goût, ces caractéristiques de l'eau dure ne présentent pas de risque pour la santé humaine.

Des impacts sur la santé ?

Des études suggèrent depuis au moins 20 ans qu’une eau riche en minéraux protégerait contre les problèmes cardiovasculaires. Le magnésium et le calcium auraient un effet protecteur contre les cancers de l'estomac, du côlon, du rectum et du pancréas, et le magnésium contribuerait à réduire les risques des cancers de l’œsophage et de l’ovaire. L’eau dure préviendrait l’athérosclérose chez les enfants et les adolescents.

À l’inverse, certaines études ont suggéré qu’une eau dure favoriserait l’eczéma chez les enfants. Toutefois, une étude de l’Université de Nottingham en 2011 menée sur 336 enfants et adolescents de 6 mois à 16 ans souffrant d’eczéma, a remis cette relation en question. Les chercheurs ont installé des unités d'adoucissement de l'eau au domicile de la moitié des participants et ont surveillé l'eczéma des enfants sur une période de trois mois. Le groupe qui a bu de l'eau adoucie a rapporté une amélioration de l'eczéma de 20 %, alors que celui qui buvait de l'eau dure a noté une amélioration de... 22 %. Il est donc peu probable que l'eau dure ait contribué à l'eczéma de ces enfants.

De même, bien que certaines études aient rapporté une corrélation entre la dureté de l'eau et la formation de calculs rénaux, la majorité des études portant sur le sujet ne démontrent aucune association.

Des avantages ?

Un adulte qui boit deux litres d’eau dure par jour ingérera environ 52 mg de magnésium, soit 12 % des 420 mg qu’il devrait consommer quotidiennement selon Santé Canada.

Par ailleurs, les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent bénéficier d’une eau riche en magnésium puisqu’ils souffrent souvent d’un manque de ce minéral qui permet de réguler le taux d’insuline dans l’organisme. La concentration élevée en magnésium de l'eau dure peut aussi être avantageuse contre une constipation chronique, car les sels de magnésium ont un effet laxatif sur le corps.

Il est de toutes façons très difficile à un humain dont les reins sont en santé de souffrir d’un excès de calcium (hypercalcémie), puisque tout excès est rapidement évacué. Des cas d’excès de magnésium sont très rares, et résultent tout au plus en des épisodes courts de diarrhée.

Verdict

«L’eau dure» ne semble avoir aucun impact négatif sur notre corps. Il est même possible qu’elle contribue à l’apport quotidien en calcium et en magnésium dont nous avons besoin.

* * * * *

Ce texte est une adaptation du billet rédigé en anglais par Ada McVean, publié sur le site de l’Organisation pour la science et la société de l’Université McGill.