Contenu commandité
Sauveteurs : indispensables sentinelles
actualités
Sauveteurs : indispensables sentinelles
Une noyade en est toujours une de trop. Encore jeudi, une fillette de 2 ans a été retrouvée morte noyée à Wotton. À peine l'été commencé, le bilan des noyades au Québec est inquiétant. Les sauveteurs aquatiques, dévoués et formés, font partie de la solution.
Partager
Un emploi d’été qui sauve des vies

Dossier Sauveteurs

Un emploi d’été qui sauve des vies

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke — Les statistiques démontrent que moins d’un pour cent des noyades au Québec ont lieu en milieux où veillent des surveillants-sauveteurs. Dès l’âge de 11 ans, les jeunes peuvent commencer leur formation dans le but de rendre les plans d’eau québécois plus sécuritaires.
Et si les écoles faisaient partie de la solution ?

Dossier Sauveteurs

Et si les écoles faisaient partie de la solution ?

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke — « Activités parascolaires au secondaire » est généralement synonyme de volleyball, de guitare ou de théâtre. Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage, se permet d’imaginer une nouvelle réalité plus audacieuse où les élèves de niveau secondaire pourraient gratuitement obtenir une formation complète en sauvetage aquatique.
Prévenir la noyade, un cours à la fois

Dossier Sauveteurs

Prévenir la noyade, un cours à la fois

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Sherbrooke — Les cours de natation pour les jeunes sont essentiels au développement de leurs compétences aquatiques, mais surtout à leur sécurité près des plans d’eau selon le directeur général de la Société de sauvetage et les professionnels du milieu. Toutefois, la pandémie a mis sur pause ces cours pendant plus d’un an.