Nathalie Levasseur a sauvé la vie d’une cliente qui s’étouffait mercredi dernier.

Sauvée de justesse grâce au sang-froid de la gérante

La journée de mercredi dernier a failli tourner au drame au Tim Hortons de la rue Belvédère à Sherbrooke. Une cliente s’est étouffée en mangeant et n’arrivait plus à respirer. C’est le sang-froid de la gérante Nathalie Levasseur qui a permis d’éviter le pire.

« Les filles ont crié que quelqu’un s’étouffait, relate celle qui est gérante depuis un an et demi au restaurant de la rue Belvédère. Je suis arrivée et j’ai fait ce que j’avais à faire. Heureusement, ç’a marché. »

La dame a ensuite été prise en charge par les ambulanciers. Elle a eu son congé de l’hôpital et se porte bien. Un des ambulanciers a mentionné à Mme Levasseur que la dame serait probablement décédée si elle n’était pas intervenue.

Mme Levasseur refuse toutefois de se voir comme une héroïne dans cette histoire.

« Je m’en fais beaucoup parler depuis une semaine, mais je suis un petit peu tannée pour être honnête, admet Mme Levasseur qui a également sauvé la vie d’une collègue qui s’était étouffée il y a deux ans. Je n’ai pas fait ça pour avoir de la reconnaissance, j’ai aidé la madame quand c’était le temps et c’est tout. »

Il ne s’agissait pas d’un coup de chance qu’une personne ayant suivi son cours de secourisme soit présente au restaurant ce jour-là. Au Tim Hortons, chaque quart de travail doit compter sur au moins un employé ayant reçu la formation, selon Mme Levasseur, qui a 15 ans d’expérience en tant que gérante.

« C’est une norme Tim Hortons, souligne-t-elle. Quand on a beaucoup de nouveaux employés, on donne une formation pour toujours avoir quelqu’un. Le propriétaire Denis Bourque nous offre la possibilité de suivre les cours de secourisme. C’est super utile. Ça peut arriver n’importe où et ça peut être utile dans la vie personnelle également. »

L’exploit de Mme Levasseur a également eu un impact sur ses collègues.

« Ça fait prendre conscience à ceux qui n’ont pas encore suivi les cours que c’est important de le faire, souligne-t-elle. Ils veulent tous les suivre maintenant. On a même donné un petit cours rapide en fin de journée. »

La famille de la dame a remercié Mme Levasseur à de nombreuses reprises et lui a même remis une bouteille de vin pour la remercier de son geste.